Accueil » Vers la fin du mystère du vol MH370 ?

Vers la fin du mystère du vol MH370 ?

Le débris d’aile retrouvé le 29 juillet 2015 sur l’ile de la Réunion appartient à un Boeing 777. Après 15 mois de recherches infructueuses, le vol MH370 de Malaysia Airlines est entré, le 5 août, dans la phase de l’enquête technique.

Le 5 août 2015, en début de soirée, le procureur adjoint de la République de Paris a affirmé, « qu’il existe de très fortes présomptions que le débris retrouvé à La Réunion appartient bien à l’appareil de la Malaysia Airlines ». Le magistrat a fait cette déclaration après que les experts réunis au laboratoire de la Délégation générale de l’armement Techniques aéronautiques (DGA-TA) aient commencé à expertiser le débris retrouvé sur une plage de la Réunion, le 29 juillet 2015.

Si...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

11 commentaires

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Reconstituons le puzzle :
    restons 100% Factuel : des faits, rien que des faits…
    les affirmations numérotées 1) à 6) ci-dessous sont 100% incontestables.
    1) le vol MH 370 qui a disparu, est parti de Kuala-Lumpur le 8 mars 2014 à 0h41.
    2) à 1h22, les moyens de communications sont désactivés (Transpondeur et Acars)
    3) Au petit matin du même jour, des habitants de l’île Kudahuvadhoo ont vu un avion volant à basse altitude. Les insulaires ont reconnu la bande rouge-bleu des avions de la Malaysia Airlines. Et cet avion se dirigeait plein sud ! Et surtout, il ne passe jamais un avion dans cette zone, de cette façon là. il volait très bas. à basse vitesse.
    4) Et, à 900 km au sud de Kudahuvadhoo, il y a Diego garcia, la base aéro-navale la plus importante au monde.
    5) à vol d’oiseau, il y a sensiblement la même distance entre Kuala Lumpur et Pékin, qu’entre Kuala Lumpur et Diego Garcia. Au niveau carburant, ça tient la route.
    6) Personne ne fera jamais parler les militaires qui « travaillent » sur cette ile nommée diego-garcia. Et, un bon conseil : n’essayer pas d’en approcher, ou vous allez rejoindre les âmes des disparus du vol MH370…

    Répondre
  • Il aurait été vu cote’ Vietnam par des pêcheurs et une navigatrice …?
    Un flaperon , un réservoir d air comprime’ et un accessoire , c est peu pour le vaisseau fantôme !
    On peut aussi penser a un detournement rate’ ou le cdb déciderait d appliquer ses exercices limite de simulateur et la , deuxième plantage pour de bon ?…
    Quid des 20 radaristes chinois a bord ? Matos sensible en soute et grosse espionnite dans les hautes sphères , ainsi soient il .

    Répondre
  • Pour avoir pas mal étudié ce dossier depuis le début, et avoir quelques compétences en tant que journaliste « sciences & techniques », je vous livre ma conclusion (partagée par quelques uns) mais elle n’engage que moi. En mettant tous les éléments sur la table, avec un peu de bon sens et de sens critique, je dirai que les Américains de Diego Garcia n’ont pas abattu ce B777 de Malaysian airlines mais l’ont détruit ! La nuance est la suivante: il ne menaçait pas la base à la manière d’un 11-9 bis, mais contenait du matériel militaire américain volé, et top secret, qui devait être livré incognito en Chine… L’avion ne devait tout simplement pas arriver à destination. Les passagers sont morts dès le début du vol par dépressurisation volontaire, et sont sans doute enterrés quelque part dans l’ile. L’avion une fois délesté a été remis en vol vide, sous remote control (comme un drone) et crash dans l’océan sans ses boites noires, au cas où on le retrouverait…

    Répondre
    • Hypothèse intéressante, mais entre la trajectoire Iles Andaman (dernier point connu vraiment)/Australie (zone théorique du crash), l’avion passait au plus près à 2500kms de Diego Garcia.
      Donc depuis cette route: trajet aller, atterrissage, avitaillement, évacuation des passagers décédés, interventions techniques, décollage et retour sur la trajectoire, au bas mot 7 à 8 heures + ensuite trajet jusqu’à la zone théorique de crash (1500/2000kms) facilement 2 heures de vol.
      Je ne pense pas que les américains aient fait voler un 777 dans une zone très peu fréquentée tant de temps après le détournement et alors que la planète entière et tout un tas de satellites cherchaient déjà l’avion.

      Par contre on peut imaginer avoir équipé un avion leurre envoyé pendant l’opération pour émettre les signaux qui ont accrédité la route théorique de le Boeing vers l’Australie.
      Lequel Boeing aura été envoyé par le fond discrètement à proximité de Diego Garcia.

      Répondre
    • Tiens ! C’est pas ça, un troll ?
      Si le sujet n’était pas si grave, je serais tenté de faire de l’esprit, mais trop de gens son morts pour que je laisse passer ces énormités.
      Dépressurisation qui tue les passagers, mais pas les pilotes qui leur permet de poser l’avion sur une base ultra secrète US ? Il n’est pas utile d’aller plus loin et d’être méchant pour juger de la crédibilité de cette hypothèse. Tout le monde est mort et l’avion se pose sous PA en automatique classe 3 ? OK, mais sur une base rigoureusement inconnue de toutes les bases de données civiles et même militaires non-US ?
      Soyons sérieux ! Cet avion a disparu des radars et des contacts humains connus. Les messages techniques auto-envoyés par l’avion montrent qu’il a volé encore un très long moment, puis plus rien.
      Y’a un loup, un gros. Possiblement une grosse histoire d’espion (auquel cas on ne saura rien, et on peut tisser toutes sorte d’hypothèses qui font rire au pentagone), mais aussi tout simplement un détournement qui tourne très mal avec coup de feu à bord et tout le monde qui meurt dépressurisé y compris les pilotes et l’avion à court de carburant se vautre en vol plané quelque part.
      Les armées, quelles qu’elles soient, sont aussi connues sous le nom de « grande muette », c’est pas nouveau.
      Je suis fatigué de ces commentaires complotistes et que je juge farfelus (avis personnel). Je me demande sérieusement si je préfère pas quand les histoires de barbouzes restent des histoires de barbouzes, donc inconnues. C’est au moins plus respectueux des familles de disparus que ces multiples tapages démago-médiatiques des mois et des années après.
      En plus, Pierre, vous vous recommandez d’être un journaliste technico-scientifique ! Ce dont je doute, au vu de votre discours, mais soit. Ne pensez-vous pas que vous ne devriez pas vous étonner dans votre corporation si des gilets jaune vous tapent dessus… Ici en l’occurrence ce serait les familles des disparus qui pourraient devenir grognon à votre encontre.
      Je vous souhaite une bonne journée.

      Répondre
      • Sous réserve que ce soit bien lui et qu’on n’ait pas usurpé son identité:
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Kohler_(astronome)
        (c’est ce qui m’a fait prendre en considération sa remarque)

        Après on peut toujours imaginer que l’équipage (ou au moins un membre, celui qui a volontairement coupé le transpondeur) ait été acheté et avait reçu les éléments pour amener l’avion jusqu’à Diego Garcia et l’y poser…. Ca c’est possible et ça n’aurait rien d’un exploit!….

        Répondre
  • Vers la fin du mystère du vol MH370 ?
    Le soucis dans cette affaire, c’est qu’aucune information n’est crédible, et tout est manipulation. Il y a beaucoup trop de preuves irréfutables que cet avion n’avait pas fait une virée au large de l’Australie, mais était bien parti direction de Diego Garcia (même si ce n’était peut être pas la destination). Toutes ces preuves sont étouffées par les médias sous probablement une pression de… on se saura jamais. De nombreux témoins locaux, sans intérêts financiers, ont déclaré avoir vu un avion correspondant au signalement survoler les Maldives à très basse altitude quelques heures après sa disparition. Des débris ont été ramassés et mis en sécurité par des militaires également aux Maldives il y a belle lurette déjà. Les débris d’avion (hublot, etc…) découvert à la Réunion ne serait pas ceux du 777, et on doute même que le flaperon soit celui du vol MH370 (combien de 777 se sont abîmés en mer depuis sa mise en service ? 2…). La carte des courants maritimes diffusée pour expliquer la dérive des débris depuis le large de l’Australie est totalement délirante (et trop rapide à avoir été diffusée pour être crédible). La vérité est connue quelque part dans ce monde, mais est inavouable.

    Répondre
    • Vers la fin du mystère du vol MH370 ?
      Bien d’accord, Sebastien. Jusqu’à preuve du contraire : Dernier cap connu publiquement, W…..en face et dans le rayon d’action….Diego Garcia ! Le reste : nouveaux logarithmes de calcul anglo-saxons ( tiens donc ! ), rapports satellitaires qui font chercher les Australiens
      ( tiens, encore des anglo-saxons ) là, où il n’y a rien à trouver !……..et pendant ce temps là
      on ramasse les morceaux autre part. Secrets d’états…..Inavouables.

      Répondre
  • Vers la fin du mystère du vol MH370 ?
    Salut,

    Donc dans ces conditions .. on ne sais pas formellement si cette pièce ( en provenance d’un B777 suivant le numéro catalogue pièces Boeing) appartient (appartenait) a l’avion disparu
    Donc dans ces conditions le gouvernement de Malaisie a encore perdu une occasion de se taire (une erreur de communication qui s’ajoute a une pléthore d’autres !!)
    Il faut donc attendre une déclaration du procureur en charge ……
    Espérons que les experts trouveront autre chose que le numéro de catalogue (des numéros de série par exemple) ou sinon le procureur pourrais très bien déclare que il n’est pas certain que cette pièce appartient a l’avion du vol MH370 !!!!

    Répondre
  • Vers la fin du mystère du vol MH370 ?
    Salut,

    « Si la justice française se montre logiquement prudente, en revanche pour les autorités malaysiennes il n’y a plus de doute, d’autant que les experts français ont confirmé qu’il d’agissait bien du flaperon d’un 777 »

    Je lis attentivement et ….
    Donc je conclut que la justice française n’a pas
    confiance en ses experts .. mais la Malaise oui
    Il y a quelque chose de pourris au royaume du Danemark !!

    Répondre
    • Vers la fin du mystère du vol MH370 ?
      Bonjour,
      Notre système judiciaire national prévoit clairement que « les conclusions de l’expert n’engagent pas le juge ».
      Plus spécifiquement, en matière de procédure pénale, on ne saurait donc s’étonner – qu’au moins dans un premier temps – un procureur soit très prudent car – rappelons-le – il n’est pas en charge d’instruire directement le dossier (c’est le Juge d’Instruction qui a cette charge et qui – pour la partie technique – nomme un ou des experts).
      L’expertise étant l’un des moyens « d’administration de la preuve »!
      Il n’est pas anormal que l’indépendance de chacun soit sauvegardée :
      L’expert relate et explique les constatations et les faits sur le plan technique, il en rend compte, en toute indépendance, au Juge d’Instruction qui l’a nommé et qui lui a fixé initialement une mission précise..
      Le Juge d’Instruction – qui encore une fois n’est pas lié par les conclusions de l’expert – retiendra du contenu du rapport d’expertise ce qu’il estime utile pour trancher des responsabilités éventuelles.
      Ensuite le Procureur – informé du contenu du dossier d’instruction et des conclusions du Juge d’Instruction – se fera une opinion personnelle du même dossier….

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(3) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.