Accueil » Vueling récupère 18 slots d’Air France à Paris-Orly

Vueling récupère 18 slots d’Air France à Paris-Orly

La Commission européenne a tranché. La compagnie à bas coût Vueling a été désignée pour bénéficier des 18 slots quotidiens qu'Air France devra céder à Paris-Orly. Cette mesure compensatoire fait suite à la recapitalisation de la compagnie nationale par le gouvernement français.

21.09.2021

Water salute à Paris-Orly en octobre 2020 pour le vol Vueling en provenance de Brest. Sur 37 lignes réparties sur 6 aéroports français, 23 lignes sont opérées par Vueling depuis Paris-Orly. © M. Letertre / Groupe ADP

La compagnie espagnole à bas coût, qui opère 23 lignes avec 5 avions depuis Paris-Orly, va récupérer jusqu’à 18 créneaux quotidiens mis à disposition par Air France. Vueling pourra mettre en œuvre ces slots à partir du mois de novembre 2021.

Après avoir accepté la recapitalisation d’Air France par le gouvernement français le 5 avril 2021, la Commission européenne a précisé que, « pour des montants supérieurs à 250 millions d’euros, les États membres doivent proposer des mesures compensatoires de manière à préserver une concurrence juste. »

La mesure compensatoire consiste pour Air France à mettre à disposition d’une compagnie concurrente jusqu’à 18 créneaux horaires par jour à l’aéroport de Paris-Orly, « afin de permettre l’entrée durable ou l’expansion d’un transporteur concurrent sur cet aéroport, au bénéfice des consommateurs » précise la Commission européenne.

En contrepartie, Vueling devra baser à Paris-Orly les avions qui utilisent ces créneaux libérés par Air France.

 » Nous sommes déterminés à investir à Paris-Orly et en France avec une offre durable » s’est réjoui Marco Sansavini, président de Vueling, après l’annonce de la Commission européenne. « Nous baserons les avions les plus performants, des Airbus A321, à Paris Orly pour profiter pleinement de cette opportunité. »

L’appel à propositions pour récupérer les créneaux cédés a été publié le 25 juin 2021. « Un certain nombre de transporteurs ont participé à l’appel à propositions » ajoute la Commission européenne, sans toutefois donner plus de détails.

Dans le processus de sélection, un mandataire chargé du suivi a été désigné par le groupe Air France pour surveiller et assurer le respect des différents engagements prévus par la décision de la Commission.

Cette dernière, assistée par le mandataire désigné par Air France, a évalué en détail les propositions reçues, en donnant la priorité aux transporteurs exploitant déjà une base sur l’aéroport de Paris-Orly, et « en classant les propositions en fonction du niveau de capacité et de connectivité que les transporteurs pourraient atteindre en utilisant les créneaux horaires mis à disposition par Air France » précise encore la Commission européenne.

Reste désormais à Vueling de conclure l’accord avec Air France pour récupérer l’accès aux 18 slots.

Fabrice Morlon

Les aéroports français saluent les vols domestiques de Vueling

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Fabrice Morlon

chez Aerobuzz.fr
Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé l'agence de communication Airia en 2013. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

7 commentaires

  • EBERHARD Bertrand

    En contrepartie d’une aide d’Etat à AF indispensable pour surmonter la crise COVID, la Commission Européenne déroule le tapis rouge à son principal concurrent au coeur de l’un de ses « business model », à savoir les vols intérieurs et européens au départ d’Orly…
    Mais le gouvernement se tait car sa décision ridicule et démago d’interdire certaines liaisons aériennes intérieures (comme Paris-Bordeaux) est illégale (le règlement européen évoqué pour la justifier ne le permet pas!), d’où sa volonté de ne pas froisser les édiles de Bruxelles…. qui acceptent bien volontiers cette situation juridiquement tordue car elle correspond à leur doxa « moins d’avions/plus de trains »!
    Conclusion partagée par tous: plus faux cul que moi, tu meurs!!!!

  • Jean Paul Delevoye

    Équipages basés en France. Salaires, charges sociales, droit du travail etc. A voir si Vueling réouvre sa base à CDG également.

  • Colibri

    Et nous, maintenant, on fait Bordeaux-Paris en TGV….

    • Grandguillaume

      On marche sur la tête et aucun politique ne s’en rend compte…..
      Concurrence juste?????? Aucune harmonisation européenne au niveau des cours salariaux et fiscaux!!!!
      De qui se moquent ils ????

    • pech

      Donc la navette Orly Bordeaux va reprendre avec Vueling. Comment se tirer une balle dans le pied et fait plaisir aux Khmers verts en torpillant notre compagnie nationale mais l’honneur est sauf….
      Au moins le service sera là.

      • Jean Paul Delevoye

        Vueling ne va absolument pas reprendre la navette Bordeaux, mais va plutôt proposer des vols en Europe, Portugal, Canaries, Italie, peut-être Icelande etc.. Vueling reçoit 18 créneaux car AF les libère en échange des 12 millards reçus. Ça fait 666 millions le créneau, on peut pas dire qu’AF soit lésé.

      • Michael

        Non, Vueling est soumise aux memes contraintes environementales que AF.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.