Accueil » Aviation Générale – brèves » Un Rafale intercepte un drone belge dans l’Aisne

Un Rafale intercepte un drone belge dans l’Aisne

Le lundi 29 février 2016, un drone civil de grande taille (3,8 m d’envergure) qui faisait l’objet d’essais en vol, dans la province d’Anvers (Belgique), a échappé au contrôle de ses opérateurs appartenant à un institut de recherche flamand (VITO). Dans un premier temps, une patrouille de deux F-16 de l’armée de l’air belge a escorté l’engin qui était en vol stabilisé jusqu’à la frontière franco-belge, où un Rafale de la permanence opérationnelle (PO) de la base de Saint-Dizier a pris la suite. Dans le même temps, un hélicoptère Fennec capable d’effectuer des mesures actives de sûreté aérienne, en particulier sur des aéronefs lents, s’est également dirigé vers la zone.

En contact constant avec le cabinet du Premier ministre, le CNOA (centre national des opérations aériennes) a suivi la trajectoire de l’appareil qui volait alors à une altitude de 1.000 m en direction du sud, jusqu’à l’arrêt du moteur et sa chute dans un champ de la commune de Dizy-le-Gros, à 45 km de Reims.

Source : Armée de l’Air

C'est ce drone de 3,8 m d'envergure qui s'est écrasé dans l'Aisne après avoir volé pendant près d'une heure entre la France et la Belgique en dehors de tout contrôle.

8 commentaires

Laisser un commentaire