Accueil » Citation Mustang ou la courte histoire du biréacteur qui fit trembler les turboprop

Citation Mustang ou la courte histoire du biréacteur qui fit trembler les turboprop
premium

Lancé au début des années 2000 dans la précipitation, en réaction à l’hystérie des pocket jets, le Citation Mustang a fait douter les constructeurs de turbopropulseurs. Pratt&Whitney Canada a même cru que ce biréacteur ultra léger moderne et son congénères allaient signer l’arrêt de mort de sa turbine PT6. La crise financière de 2008 a ramené tout le monde aux dures réalités économiques. Douze ans après la première livraison, Cessna arrête la production, préférant au Mustang, le M2 beaucoup plus rentable. Fin d’un rêve.

19.05.2017

Environ un quart de la flotte mondiale du Cessna Citation Mustang est exploité en Europe. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Cessna qui, en toute logique, avait bâti son business plan sur un millier d’exemplaires a finalement décidé de mettre fin au programme alors que le 470ème exemplaire est en cours d’assemblage final dans son usine d’Independence (Kansas). Depuis un moment, le constructeur ne croyait plus en son VLJ (Very Light Aircraft) et il n’a rien fait pour relancer ses ventes, contrairement à Embraer et son Phenom 100. En lançant le Citation M2, extrapolé du CJ1+, il a même poussé...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.