Accueil » Citation Mustang ou la courte histoire du biréacteur qui fit trembler les turboprop

Citation Mustang ou la courte histoire du biréacteur qui fit trembler les turboprop

Environ un quart de la flotte mondiale du Cessna Citation Mustang est exploité en Europe. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Lancé au début des années 2000 dans la précipitation, en réaction à l’hystérie des pocket jets, le Citation Mustang a fait douter les constructeurs de turbopropulseurs. Pratt&Whitney Canada a même cru que ce biréacteur ultra léger moderne et son congénères allaient signer l’arrêt de mort de sa turbine PT6. La crise financière de 2008 a ramené tout le monde aux dures réalités économiques. Douze ans après la première livraison, Cessna arrête la production, préférant au Mustang, le M2 beaucoup plus rentable. Fin d’un rêve.

Cessna qui, en toute logique, avait bâti son business plan sur un millier d’exemplaires a finalement décidé de mettre fin au programme alors que le 470ème exemplaire est en cours d’assemblage final dans son usine d’Independence (Kansas). Depuis un moment, le constructeur ne croyait plus en son VLJ (Very Light Aircraft) et il n’a rien fait pour relancer ses ventes, contrairement à Embraer et son Phenom 100. En lançant le Citation M2, extrapolé du CJ1+, il a même poussé...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(3) { [0]=> int(1509) [1]=> int(2) [2]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(3) { [0]=> int(1509) [1]=> int(2) [2]=> int(1270) } array(0) { }

array(3) { [0]=> int(1509) [1]=> int(2) [2]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.