Accueil » Jetfly réceptionne son premier PC-24

KOPTER SH09

Jetfly réceptionne son premier PC-24

Pilatus a livré à Jetfly, la compagnie d’aviation d’affaires en propriété partagée, le premier de ses quatre PC-24 personnalisés par le designer Philippe Starck. Le premier vol avec des passagers est programmé le 28 septembre 2018. 6 pilotes sont déjà qualifiés. Jetfly recrute.

18.09.2018

Au roulage à Stans… L’élégante et originale livrée signée Philippe Starck devrait permettre d’identifier les PC-24 de Jetfly un premier coup d’œil. ©Jetfly

La livraison a eu lieu le 13 septembre 2018, chez Pilatus, à Stans en Suisse. L’avion a été intégré à la liste de flotte de la compagnie luxembourgeoise le lendemain. Jetfly est ainsi devenu le premier opérateur commercial européen. Il assumera son statut de précurseur dès le 28 septembre 2018 en transportant ses premiers passagers.

Trois PC-24 en liste de flotte d’ici fin 2018

Jetfly a commandé quatre PC-24. Dans le sillage du premier livré mi-septembre et qui est le onzième appareil de série (MSN11) produit par Pilatus, le deuxième (MSN16) arrivera en novembre. Les deux autres seront livrés en 2019, en juin et en décembre. Ces quatre avions sont commercialisés en copropriété. Chaque appareil est divisé en huit parts égales.

Jetfly annonce avoir déjà vendu 16 parts à 16 copropriétaires. D’ici la fin de l’année, la compagnie intègrera également dans sa liste de flotte un PC-24 privé.

Une trentaine de pilotes recrutés par an

6 pilotes ont déjà été qualifiés sur PC-24 pour la mise en service du premier. Quatre autres seront qualifiés en octobre, en prévision de l’arrivée du deuxième et l’intégration de l’appareil privé. D’ici novembre 2018, Jetfly devrait compter une centaine de pilotes salariés.

Une trentaine ont été recrutés cette année dont une partie pour compenser la dizaine de départs. Pour accompagner sa croissance, la compagnie a besoin d’une vingtaine de pilotes supplémentaires chaque année. Elle recrute des pilotes professionnels (CPL-IR, MCC et ATPL théorique) avec un minimum de 500 heures de vol et un niveau 5 en anglais.

Les pilotes effectuent entre 400 et 500 heures par an. Après trois à cinq ans sur PC-12, ils peuvent devenir commandant de bord. L’arrivée dans la flotte du PC-24 offre une nouvelle évolution de carrière, d’autant qu’aux dires de Cédric Lescop, le PDG de Jetfly, le biréacteur tient ses promesses. Ses performances sont supérieures à ce qu’avait annoncé Pilatus.

Un avion d’avenir

« L’avion peut voler pendant cinq heures à 440 kts, contre 425 kts annoncés, et se poser sur une piste de 820 m. A masse maximale, il peut se poser en 726 m alors qu’il a été vendu pour 775 m. En exploitation commerciale, il peut ainsi se poser avec 8 passagers à Saint-Tropez-La Mole. Exception faite du Falcon 7X, très peu d’avions d’affaires offrent cette possibilité ».

Cédric Lescop est convaincu par le PC-24, comme il est conquis par son design signé Philippe Starck.

Gil Roy

Jetfly prépare l’arrivée de son premier PC-24

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

6 commentaires

  • John

    Tous les avions développés par Pilatus sont juste excellents pour leur mission! Et en plus de développer et produire des machines de qualité, il faut dire qu’ils ont été bons pour sentir les marchés où se développer. En effet, que ce soit dans le civil ou le militaire, chaque avion s’est vendu extrêmement bien, et semble avoir satisfait la plupart des clients !

  • Martial DAUPHIN

    Vous avez raison de souligner le problème, j’espère donner un début de réponse.
    Il me semble que le problème est plus la longueur de piste utilisable en 24 ou en 06
    1080 m en 24 et 970 m en 06, ainsi que les conditions VMC obligatoires à partir de Port Grimault.
    Piste nécessaire pour un atterrissage (piste sèche et au niveau de la mer) avec 6 pax et obstacle de 15 m=718 mètres
    Piste nécessaire pour un décollage avec 6 pax (piste sèche et au niveau de la mer)=856 mètres.
    En CAT cela me semble effectivement difficile de faire approuver un poser conformément à l’Annex 4 avec full pax, et pas mieux pour une approbation conformément à l’Annex 6 NCC.
    Enfin il me semble que les conditions de poser sur la Môle sont devenues encore plus contraignantes, pour des raisons de nuisances, et d’un trafic trop important pour LFTZ La MOLE.

    • Philippe

      700 m pour poser donc on n est pas dans les 60% de LDA comme le demande l air ops. Soit le patron ne sait pas de quoi il parle soit il nous vend des saucisses.
      En privé je n avais pas de doute. Mais en TP ça me paraissait un peu gros.
      En citation 2 on avait déjà du mal à le faire en TP. Alors en pc24

      • Bonjour Monsieur, le PC24 a des performances à l’atterissage et au décollage impressionantes. Le PC24 se posera en respectant les factorisations commerciales ( comme tous les avions de plus de 5,7 tonnes à La Mole) jusqu’a 8 passagers en piste 24 (en condition piste sèche) même à température élevée. Jetfly a reçu une approbation officielle de la DGAC pour opérer à St Tropez Mole. Jetfly opère dans des conditions sûres et professionnelles comme à son habitude. Bien à vous. Cédric Lescop

  • Philippe

    Surement qu’il pose en ncc à la mole mais pas en CAT avec full pax. Quelqu’un peut confirmer ?

    • Cyril Lambiel

      Je n’ai pas les chiffres en mains, mais dans la mesure où ce superbe appareil reprends bien des caractéristiques (et avantages!) du Falcon 50, il devrait pouvoir poser en commercial à la Môle.

      En tous les cas belle réussite pour ce constructeur, de plus l’appareil a une ligne superbe!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.