Accueil » Aviation Générale » Le Cirrus Jet SF50 vient chercher à Genève sa certification EASA

Le Cirrus Jet SF50 vient chercher à Genève sa certification EASA

Six mois après la FAA, l’EASA délivre au monoréacteur SF-50 Vision Jet sa certification de type. Et c’est dans le cadre du salon EBACE de l’aviation d’affaires européenne que Cirrus Aircraft a officialisé l’événement.

Au milieu des Falcon, Citation, Global, Gulfstream… le monoréacteur SF-50 Vision Jet de Cirrus Aircraft étrenne sa certification européenne délivrée par l'EASA dans le cadre du salon Ebace 2017. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

D’événement, il en est effectivement question, cette après-midi, sur l’exposition statique du salon Ebace 2017. Dans la foulée de son homologue américaine, l’agence européenne de la sécurité aéronautique certifie non seulement un nouvel avion mais valide officiellement l’existence d’une nouvelle classe d’aéronef. Le SF-50 est un avion inédit et pour cette raison, la démarche de certification a été pour Cirrus Aircraft un véritable parcours du combattant.

Au-delà de la certification

Le constructeur américain a franchi les obstacles l’uns après les autres avec succès, s’en créant même de costauds. La FAA ne l’obligeait pas à réaliser des essais de son parachute de secours, puisque cet équipement de secours d’entrait pas dans aucune nomenclature. Le constructeur a néanmoins tenu à le faire et ce fut plus qu’une formalité administrative.

Steven Higgins (au centre), directeur de la section Avion Haute performance et Turboprop de l’EASA, remet à Dale Klapmeier (à gauche), PDG de Cirrus Aircraft, le certificat de type européen du Cirrus SF-50 Vision Jet, en présence de Ralph Menzc, directeur de la certification (EASA). © Gil Roy /Aerobuzz.fr

Ce choix illustre la démarche de Cirrus qui a voulu apporter sur le marché, un produit fini, qui réponde à la fois à l’attente de ses clients, mais aussi adapté à leur niveau hétérogène de compétences. Le défi est là. La logique est la même que celle qui a prévalu au développement de la gamme monomoteur SR20/22.

Un monoréacteur sino-américain

La gestation du SF-50 a été longue et laborieuse. Il a connu des hautes et des bas. Elle a mis vécu des points morts. Sans le sauvetage financier du chinois CAIGA, le Vision Jet n’aurait sans doute jamais atteint le stade de la certification.

Désormais la voie est libre pour l’entrée en service du pocket jet de Duluth. Cirrus Aircraft a entamé la montée en cadence de sa capacité de production. Les instructeurs ont commencé à former les premiers pilotes privés. Le support client monte lui aussi en puissance.

Pour 600 pilotes à travers le monde, le rêve du jet personnel n’a jamais été aussi proche de se concrétiser. Le premier SF-50 destiné à un client français sera livré d’ici 18 mois. Une dizaine d’exemplaires a été vendue en France. Le prix catalogue actuel du monoréacteur de Cirrus est de 1,9M$ et les délais atteingent 3 ans minimum.

A la fin du 20ème siècle, les Pocket Jets ont nourri les rêves des pilotes privés. Cirrus Aircraft l’a fait.

Gil Roy

Le Cirrus Vision Jet certifié aux USA

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Bannière Tbm910
cfc

Sur Facebook