Accueil » Duc Hélices monte en puissance

Duc Hélices monte en puissance

L'hélice Cobra de Duc Hélices pourrait être certifiée en Europe d'ici à deux ans. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Le fabricant français Duc Hélices propose une nouvelle gamme d’hélices pour moteurs de 150 à 315 cv. L’objectif est d’obtenir rapidement la certification qui lui ouvrira le marché des monomoteurs à pistons certifiés, de Robin à Cirrus en passant par Cessna…

C’est effectivement un marché immense que convoite Duc Hélices avec sa nouvelle hélice Cobra. Elle a été conçue pour être associée aux moteurs Lycoming O320, O360, O540 et leurs équivalents chez Continental ou encore Titan. Les moteurs qui font tourner l’aviation générale mondiale. On pense en premier lieu aux monomoteurs à piston Cessna, Piper et même Robin.

Celui qui est devenu la référence dans le monde de l’ULM, veut passer à la vitesse supérieure sur le marché des avions certifiés. Il est déjà présent depuis 2016 sur ce marché hyper réglementé avec son hélice Flash, déclinée en tripale pour les biplaces certifiés (Sonaca 200, Flight Design F2, Viper), et en 5 pales essentiellement pour les DR400 en version remorqueurs de planeur. La Flash à trois pales (Flash-R) couvre la gamme de puissance de 100 à 160 cv, et à cinq pales (Flash 2) de 160 à 180 cv. Avec la Cobra, proposée en bi et tripale, la plage va de 150 cv à 315 cv.

L’hélice Cobra tripale de Duc Hélices. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Le passage aux puissances supérieures implique un moyeu plus gros en « carbone forgé » et des dimensions de pales carbone adaptées. Le diamètre de l’hélice va de 170 à 210 cm. Le bord d’attaque est renforcé en inconel, moulé dans la pale. Le TBO est de 2000 heures. En version bipale, la Cobra a une masse de 6,4 kg. En version tripale : 8 kg. Le gain est significatif par rapport aux hélices classiques qui équipent actuellement la flotte.

L’autre atout de la Cobra devrait être lié à la réduction des nuisances sonores. La Cobra s’inscrit en droite ligne dans le prolongement du programme d’hélice silencieuse lancé au début des années 2000 à l’initiative de la FFVV et dont l’étude a été menée en étroite collaboration avec l’ONERA. Actuellement, la Cobra tourne sur des avions classés expérimentaux. Duc Hélices table sur une certification européenne dans les 12 à 24 mois à venir.

Gil Roy

Hélice silencieuse : la solution passe par 5 pales

Le groupe motopropulseur de l’EcoPulse testé en soufflerie

Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable est reconnue. Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.