Accueil » Aviation Générale » La FFA refuse l’exclusion de l’aviation de la remise carburant

La FFA refuse l’exclusion de l’aviation de la remise carburant

La FFA s'insurge contre une nouvelle attaque portée à l'aviation de loisir. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

La remise exceptionnelle de 15 centimes d’euro accordée par le gouvernement sur le litre de carburant ne s’applique pas à l’aéronautique. La Fédération française aéronautique refuse cette discrimination.

Le décret n°2022-423 du 25 mars 2022 relatif à l’aide exceptionnelle à l’acquisition de carburants concerne tous les « acheteurs et distributeurs de carburants autres que les carburants aériens ». Le président de la Fédération française aéronautique demande un réexamen de ce texte afin que l’essence d’aviation entre dans le périmètre. Il a adressé un courrier en ce sens au Président de la République et au Premier Ministre. La coupe est pleine !

« Depuis près de deux ans,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

4 commentaires

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Il est loin, très loin le temps où les aéro-clubs étaient subventionnés par l’Etat. Je ne sais plus si c’était au prorata des heures de vol effectuées !!!
    Ceci dit quoi que l’on dise faire voler nos petits avions a TOUJOURS coûté cher même aux USA où dans l’avant guerre 39-45 le Président de l’EAA avait produit les plans d’un avion avec en ligne de mire de voler une heure pour « un buck ». Ce qui ne fut jamais atteint non plus là bas.
    Du temps où le bénévolat était une pratique courante en particulier au niveau instructeur avion, la filière que suivaient les plus motivés, c’était casser sa tirelire pour atteindre le niveau requis par les assurances afin de pouvoir faire des baptêmes de l’air dans son aéro-club puis on allait faire des heures en remorquage des planeurs afin d’atteindre (de mémoire les 200 heures) le niveau pour postuler à l’examen d’instructeur avion On revenait ensuite voler « gratuitement » en aéro-club. Il y eu même à la suite de cela une opportunité qu’offrit Air France pour passer professionnel. J’ai connu un instructeur à Toussus le Noble qui s’était lancé sur cette voie.

    Répondre
  • Il faut se souvenir de si l’aviation générale en France est la deuxième du monde, cela est dû notamment en 1936 au Front Populaire, qui voulait que chaque français puisse voler, d’ou la puissance historique de notre FFA.
    Nous sommes quasiment le seul pays au monde ou des aéroclubs (associatifs) font voler autant de monde.
    Aujourd’hui Macron et LeMaire veulent en faire un sport de riches, un non sens historique. Une démagogie aveugle.
    En même temps nous sommes assailli de nouvelles contraintes non justifiées, comme la nouvelle règle sur l’amiante (suggérant de prélever des éléments – c’est à dire détruire – bon nombre d’aéronefs) ou encore les nouvelles règles pour les meetings, auxquelles sont seuls soumis les pilotes français….Mais pas étrangers …Inique!!!;
    Facile de détruire, moins facile de reconstruire.
    La fin d’un époque ou il y avait encore un équilibre entre Liberté, Economie et sécurité…

    Répondre
  • par jean-philippe Rogier

    Concernant les conséquences de la Convention Citoyenne (150 néophytes sans doute de bonne foi manipulés par 3 khmers verts) l’augmentation de la TIPCE a été exactement de 10 centimes en 2021 et 13 centimes pour 2022. soit 23 centimes mais auxquels il faut encore rajouter 20% de TVA ! soit près de 28 centimes………..

    Répondre
    • par Jean Baptiste Berger

      Très bonne démonstration de que des politiciens démagogues sont capables de faire pour nous faire croire aux vertus de cette « société nouvelle », liberticide au nom d’une cause qui mérite mieux que ces manipulations électoralistes (la véritable écologie) .
      Une société où l’on a le droit de faire que ce que le gouvernement autorise avec un QR code n’est pas loin de ressembler à un système totalitaire, quoi qu’en pensent les bobos naïfs donneurs de leçons !

      Jean-Baptiste Berger

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.