Accueil » Le Covid-19 coupe les ailes de l’aviation générale

Le Covid-19 coupe les ailes de l’aviation générale
premium

Comme cela était prévisible, les livraisons d’avions neufs au premier semestre 2020 sont en chute sensible. Du monomoteur à pistons au jet d’affaires, tous les segments du marché de l’aviation générale reculent. Alors que 2019 avait apporté des motifs d'espoir de redémarrage, globalement, sur les six premiers mois de 2020, la chute est supérieure à 20% en valeur.

15.09.2020

Le C172 Skyhawk est le seul avion dont les livraisons, tous segments de marché confondus, sont en hausse au premier semestre 2020. Cessna a fêté en juin 2020, le 65ème anniversaire de ce modèle légendaire. Une valeur sûre ! © Textron Aviation

Si 2019 avaient offert quelques raisons d’espérer un redressement de l’aviation générale après plus de dix ans de crise, le premier trimestre 2020 s’était achevé sur une note inquiétante. Sans surprise, les résultats du premier semestre 2020 que vient de publier l’association des constructeurs d’aviation générale GAMA (General Aviation Manufacturers Association) sont tous dans le rouge. L’arrêt, plus ou moins long, de la production se traduit évidemment pour tous les avionneurs, par une chute des livraisons. Sur les six...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Un commentaire

  • Fbs

    Le C172 a bien des défauts mais tellement moins que ses concurrents…
    Et si Cessna relançait la production des C152 plutôt que ses errements avec le 162, je suis sûr qu’ils en vendraient aussi. Il n’y a qu’à voir leur côte à l’occasion..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.