Accueil » Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184

Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184

L'eVTOL développé par Ehang est doté de quatre bras au bout desquels tournent deux hélices contra-rotatives © Ehang

Le fabricant chinois de drone EHang va réaliser des essais en vol et la mise au point de son drone de transport de passager au Nevada. En s’associant officiellement avec le gouverneur de l’état, l’objectif est aussi d’embarquer la Federal Aviation Administration à bord de cet engin volant sans pilote.

L’EHang a tiré la couverture médiatique à lui, à l’occasion du CES 2016, le Consumer electronic show, le plus grand salon au monde des loisirs électroniques. Et pourtant, à Las Vegas, en janvier dernier, la concurrence était rude. Mais le fabricant de drone chinois a frappé un grand coup en exposant la maquette de ce que beaucoup ont présenté comme le premier drone de transport de passagers.

Avec ses huit hélices et ses huit moteurs implantés au bout de ses quatre...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

22 commentaires

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
    Le projet est certes critiquable, comme d’autres le furent en leurs temps, certains ont réussi d’autres pas. La sanction viendra du marché, ou cela se vend ou cela ne se vend pas. Les aéronautes formés et diplômés ont une vision opérationnelle des choses qui les rends méfiants dans le contexte de leurs activités, mais ce genre de machine peut tout à fait attirer de nouveaux utilisateurs du ciel qui n’ont pas les mêmes objectifs. Saut de puce, d’accord, mais ceux qui s’envoient en l’air au bord des plages avec d’improbables cerf-volants n’en demandent pas plus. Il s’agit d’un premier jet, des ajustements sont inévitables pour des raisons techniques comme pour des raisons commerciales. Une chose est sûre, ceux qui se tapent 1h30 de bouchon pour faire 15 km matin et soir doivent fantasmer…

    Répondre
  • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
    J’espère bien que ces engins n’ont pas d’avenir et que je ne me suis pas donné la peine de me distinguer de la masse en devenant pilote, pour voir la masse voler sans diplôme et se rire de mon noble statut de pilote.

    A terme ce genre de véhicule émergera certainement pour mille usages dans le secteur public ou l’activité productive. Qu’il soit généralisé comme véhicule individuel de monsieur tout-le-monde est une autre affaire, liée à ce qu’on aura d’énergie demain (outre la question des accumulateurs), parce qu’il n’y a pas pour se sustenter de possibilité de faible consommation d’énergie sans une grande envergure.

    Répondre
  • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
    « Il faut de tout pour faire un monde ».

    Un profil de mission adapté à ce présent concept ne relève pas de la science-fiction.

    Oui l’électrique pollue indirectement mais ce petit « Pou du ciel² » sera parfaitement adapté pour les sauts de puces d’un bout à l’autre des mégalopoles (quelques minutes d’autonomie suffisent).

    Le TOUT électrique est LA solution synequanone à l’automatisation (cf Autolib).
    Sans parler de la baisse drastique des nuisances sonores qui poussent à l’optimisation acoustique de TOUTE l’Aviation de demain.

    Nous pouvons imaginer simplement que les 4 rotors coaxiaux soient indépendants pour la redondance système: principe fail-safe (toute la génération électrique également) .
    Bien sur nous avons tous peur que la fée électrique ne cesse de briller.
    Laissons les autorités compétentes (où plutôt donnons-leur notre support) inscrire un cadre technico-réglementaire légal garant de la sécurité des vols.
    Nous verrons bien ensuite si le cahier des charges technique reste réalisable.

    Pour les puristes de l’Aérotechnique, les choix d’architectures résultent toujours de compromis. Oui une hélice pas variable augmente le rendement sur la majorité de la plage de vitesse de l’écoulement. Mais est-ce bien judicieux pour un aéronef à faibles vitesses de translation (Axes Z et X) tel que notre présente machine? Qu’en serait alors la masse à vide, le coût, l’occurrence de défaillance?…

    Tout est critiquable, tout est transformable…. pour notre plus grand plaisir créatif 🙂

    Aéronautiquement,

    Répondre
  • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
    Pensez aux début de l’aviation que ce soit avion ou hélicoptère… On les prenait pour des fous !!!
    Certains font de même avec cette initiative. Je souhaite que leur projet un peu fou arrive à terme et oui je pense qu’une nouvelle page de l’aviation est en train de s’écrire… Le système autonome fonctionnera et sera fiable à coup sure… La seul question est quand ? 5 ans, 10 ans, 30 ans …

    Répondre
    • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
      Pelou a dit :
      Pensez aux début de l’aviation que ce soit avion ou hélicoptère… On les prenait pour des fous !!!

      OUI sauf que dans le reste de la société personne ne savait ce que beaucoup de gens savent aujourd’hui. Sacrée nuance.
      Les vieux comme moi ont lu il y a 50,ans dans « Sciences et vie » la description de centaines de beaux projets comme celui-là ; de la science fiction car rarissimes sont ceux qui ont vraiment vus un développement. Certaines inventions ont eu leur heure de gloire et sont oubliées depuis comme les véhicules sur coussin d’air qui traversaient la Manche ou l’aérotrain.

      Répondre
  • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
    On attend donc impatiemment que EHang nous explique comment ils vont faire en sorte que la panne d’un moteur ne devienne pas un événement catastrophique (autrement dit, que cette machine soit certifiable).
    Pour ce qui est du V22, il possède une liaison mécanique entre les deux moteurs qui permet d’entrainer les deux hélices avec un seul moteur, rient de tel sur cette machine.
    Bref…. la route est encore longue….

    Répondre
  • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
    Je trouve ce concept très innovant… pour ma part, je préférerai une version « pilotable » … je pense que tous ces nouveaux concepts (avion électrique en premier) vont vraiment voir le jour dans quelques années…

    Répondre
    • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
      Un pas variable est nécessaire pour augmenter réellement le rendement.
      Un parachute à éjection d’ULM pour la sécu.
      Mais restes la plupart des phases de vol dangereuses pour ce produit à … » sauts de puces ».
      Pannes de Gyro, de moteurs, de connexions, de datas….la liste est longue pour ne pas se passer des redondances de l’aéro civile, et alourdir la bête en la rendant encore plus….terrestre.

      Répondre
  • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
    Le concept est sympa, mais le bilan énergétique catastrophique… Nous sommes tous émerveillé par le fait que ce soit électrique, mais d’ou vient cette électricité ? Quand on parle de la Chine cela vient majoritairement du charbon… ajoutez y l’énorme diminution de rendement entre la source (centrale a charbon) et la batterie… De notre coté de la planète c’est un peu mieux mais ce n’est pas non plus la panacée… Bref au final un moteur atmosphérique récent mis sur une cellule légère et récente est beaucoup plus intéressant au niveau impact environnemental.
    Nous pourrions également parler du fait que le multi rotor (ou l’hélico dans une moindre mesure grâce à ‘inertie des pales) a une consommation énergétique (peu importe la source) dingue dans toute les phases de vols…
    Bref, selon moi (peut être suis-je seul…) l’avenir est plutôt aux avions électriques qui permettront à la fois de réduire massivement l’impact environnemental tout en ayant une autonomie beaucoup plus importante que ces multi-rotors… Mais ça c’est dans au moins 20 ans … toujours selon moi… 😉

    Répondre
  • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
    Qu’il n’en déplaise aux arrivistes, aux critiqueurs sans ambitions qui préfèrent de loin leur salaire ou retraite plutôt qu’ avoir l’audace d’entreprendre, l’avenir est bien là!!!

    Que fait l’Europe (EASA), que fait la France???

    Coup de pub peut-être, mais « l’avenir appartient aux audacieux ».
    J’aborde un âge où j’aimerai que « mon Pays et ses habitants » me donnent les moyens d’avoir envie d’entreprendre, l’envie d’oser et faire avancer le schmilblick (l’Aéronautique évolue par succession d’idée(s) et d’audace(s)).

    A quoi me serviront dans 20ans mes années d’études & de formations finançées par mon pays si nous n’osons pas aujourd’hui?!

    Alors vous avez sans doute raison, ne changez rien, ne bougez pas, attendez gentiment et patiemment que le monde vous passe devant. De toute manière, le temps fera son oeuvre et les arrivistes finiront bien par s’en aller vers d’autres cieux, ainsi en est la vie pour vous et HEUREUSEMENT pour nous, nouvelle génération.

    Il y a presque 10 ans, MONSIEUR Pierre ROBIN m’a confié: « Toute ma vie j’ai été confronté à des personnes qui me disaient que ce que je voulais entreprendre ne fonctionnerait pas, n’aboutirait pas, ne plairait pas… Et toute ta vie tu seras confronté à des personnes similaires ».

    Le Patriarche avait donc raison…

    « Nouvelle génération, vos rêves d’aujourd’hui seront nos compétences de demain »

    Aéronautiquement

    Répondre
    • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
      Eric,
      Bien content que vous fassiez référence à Pierre Robin, le même propos aurait pu être tenu par René Fournier ou Auguste Mudry et bien d’autres: ils ont accompli un rêve, envers et contre tous, et n’y ont pas trouvé la fortune qu’ils auraient mérité.
      La différence, entre l’ancien temps et maintenant, est plus philosophique, entre cette « chinoiserie » sans avenir (on ne peut que s’y emm….., ce n’est qu’une opinion: encore une mode où il faudra voler le nez dans son iPhone) et les efforts colossaux qu’ont dû faire ces anciens pour faire évoluer la techno, l’aéro, les QDV etc..
      Malheureusement, et là je vous rejoins, on ne peut que regretter qu’il n’y ait pas eu de transmission d’expérience entre les anciens et les modernes. Wait and see.

      Répondre
  • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
    Pour la même masse, 300kg, le Silent2 electro, c’est 4kwh à 100 km/h. Bon ça décolle pas vertical.
    http://www.alisport.com/eu/eng/silent2electro.htm

    Répondre
  • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
    Que de commentaires négatifs ! Vive les rétrogrades, c’est pas avec des gens comme vous que le pays ira de l’avant ! Riez bien quand vous continuerez à rouler dans vos diesels cancérogènes à l’heure ou la chine se déplacera en drones autonomes !

    Je trouve l’initiative très prometteuse.

    Et puis techniquement pour les technophobes, un rotor électrique n’a pas l’inertie d’un rotor mécanique et peut même être freiner beaucoup plus vite… quand au voir et éviter, n’avez vous point entendu parler des drones militaires capables de partager un vol en formation ? Et puis la panne d’un moteur, même un V22 dans les années 80, avait envisagé des solutions de répartition de puissance… rien n’est insurmontable… quand on n’est pas pessimiste !

    Répondre
    • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
      Michel a dit :
      « Que de commentaires négatifs ! Vive les rétrogrades, c’est pas avec des gens comme vous que le pays ira de l’avant »

      Non pas négatifs mais réalistes. Je ne sais pas quel sera l’avenir de NOTRE pays car là il s’agit d’initiatives chinoises; pour le moment la France n’est pas concernée.
      Si vous y croyez vraiment dans ce projet offrez aux concepteurs d’aider au financement de leurs projets. C’est ça la vraie façon de croire dans les nouveautés.

      Répondre
  • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
    L’avenir est là 🙂
    Nul doute qu’a terme les rotors seront au dessus (a la manière des drones télé pilote comme le dji phantom)
    8 rotors et hélice = sécurité 🙂 beaucoup plus qu’en hélico tradi !

    Par contre le tout automatique, pfffff fait chier ! (comme dit PAGNON)

    Mettez y une batterie TESLA, vous avez 3h d’autonomie…….

    Répondre
    • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
      Une batterie Tesla ? Ralala, si Tesla ça tourne « longtemps », c’est juste parce que la batterie est gigantesque. Pour un drone électrique, il faut de la légèreté. Donc le jour où ces drones auront de l’autonomie ce sera avec les technologies au graphène ou aux nano-tubes de carbones ;).

      Sinon, moi ça m’excite à mort. C’est ça les voitures volantes dont on rêvait !

      Lorsque la techno sera au point, avec les batteries qu’il faut, nos petit-enfants voleront avec aisance et grâce.

      Répondre
  • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
    Qu’en est il du voir et éviter ? Guy

    Répondre
  • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
    Il y a deux citations possibles:
    –  » Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait » de mark Twain, que l’on peut compléter par « Tout ce dont nous avons besoin pour réussir dans la vie est l’ignorance et la confiance. »
    ou
    -« Les cons, ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnait » de Michel Audiard, dans les Tontons Flingueurs
    Je ne sais laquelle choisir, mais je ne serai pas passager de ce truc qui va couter beaucoup d’argent à ses investisseurs pour une utilité que je qualifierai de marginale…

    Répondre
  • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
    L’avantage de cet engin, c’est que les frais de maintenance vont être très réduits : à la première panne, ça fera un mort (au moins) et l’engin sera détruit

    Il va falloir qu’il soit assez fiable pour être rentable (et trouver des candidats en nombre pour cette variante de la roulette russe…)

    Répondre
  • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
    100 km/h pendant 23 mn …. encore des progrès à faire 🙂

    Répondre
  • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
    « Il affirme avoir déjà fait voler son EHang 184 avec un passager à bord. »
    le passager était un opposant politique au régime j’imagine ?

    Répondre
  • Le Nevada ouvre son espace au drone habitable EHang 184
    Avec ce type d’appareil on va pouvoir de nouveau parler de « faucheurs de marguerites »
    Il faut quand même une bonne dose d’inconscience pour grimper dans un tel engin avec huit hélices prêtes à vous couper les deux jambes. Déjà qu’en hélicoptère des accidents mortels sont arrivés suite à une rafale de vent qui fit basculer le rotor pendant le débarquement ou l’embarquement de passagers.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(2) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.