Accueil » Les incendies de forêt étouffent l’Australie

Les incendies de forêt étouffent l’Australie
premium

Presque quatre millions d'hectares de végétation brûlés cette saison étouffent l'Australie et en particulier la ville de Sidney. Les moyens aériens bien que forcément insuffisants ont été notoirement renforcés ces dernières années.

26.12.2019

Un RJ-85 en action dans l’État de Victoria (Australie). © Country Fire Authority

C'est dans l’État de Nouvelles-Galles-du-Sud que se concentrent la plupart des foyers avec 2,7 millions d'hectares brûlés depuis septembre 2019.  Le feu géant qui a éclaté à une centaine de kilomètres de Sidney, heureusement dans un secteur très peu habité, s'est transformé en "méga" feu et les pompiers savent que seules les pluies à la fin de la saison pourront en venir à bout. Les conséquences sont lourdes : une dizaine de morts sont déjà à déplorer, dont plusieurs pompiers. Mais...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Frédéric Marsaly

chez Aerobuzz.fr
Frédéric Marsaly, passionné par l'aviation et son histoire, a collaboré à de nombreux média, presse écrite, en ligne et même télévision. Il a également publié une douzaine d'ouvrages portant autant sur l'aviation militaire que civile. Frédéric Marsaly est aussi le cofondateur et le rédacteur en chef-adjoint du site L'Aérobibliothèque.

3 commentaires

  • stanloc

    Humour
    Il serait temps que les médias cessent d’utiliser des unités de mesure ILLÉGALES à savoir l’hectare.
    Aussi j’ai essayé de me représenter ce qui se « cache » derrière un chiffre de 40 milliards de m² soit 40.000 km². J’ai trouvé par exemple que la surface des 5 départements bretons faisait 34.000 km².
    Je visualise aussi assez bien une surface de 40 km de large et 100 km de long.
    On voit bien que les TRÈS GROS porteurs bombardiers d’eau ont trouvé chez ces pauvres australiens travail à leur mesure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.