Accueil » Les recommandations du BEA pour améliorer la sécurité en aviation légère

Les recommandations du BEA pour améliorer la sécurité en aviation légère

La culture de la sécurité a encore des progrès à faire en aviation légère. Le BEA mise sur une prise de conscience. © BEA

En 2021, le BEA a publié 82 rapports relatifs à des accidents d’avions légers, dont 75 rapports relatifs à des avions de masse maximale au décollage (MTOW) de moins de 2,25 t. En parallèle, il propose une analyse articulée autour de huit causes majeures pour amener à une prise de conscience et améliorer la sécurité en aviation générale.

Le rôle du Bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l’aviation civile, autrement dit du BEA, est d’identifier les causes d’un accident et de faire des recommandations pour éviter que les mêmes causes entrainent les mêmes conséquences dramatiques. Cela marche parfaitement en transport aérien. Il suffit de voir le niveau de sécurité atteint pour s’en convaincre. Un passager devrait prendre l’avion, chaque jour, pendant 241 années d’affilée, avant d’être confronté à un accident mortel.

L’aviation légère est loin de tels...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.