Accueil » Aviation Générale » Tecnam porté par Garmin et Rotax

Sous les ailes de son impressionnant avion de transport P2012 Traveller, Tecnam présente à Aero 2017 Friedrichshafen les nouvelles versions baptisées "MkII" de ses des monomoteurs P2002 Sierra et P Twenty Ten et de son bimoteur P2006T Twin. Le constructeur italien surfe sur la capacité d'innovation de ses équipementiers et motoristes pour maintenir sa gamme à la pointe de la technologie.

Cette année encore, le constructeur italien Tecnam, expose à Aero Friedrichshafen son catalogue au grand complet. Toujours aussi spectaculaire ! © Martin Roy / Aerobuzz.fr

Nouveau moteur pour le P2002 Sierra MkII

Le P2002 existe à la fois en version avion et ULM. Le P2002 Sierra est un biplace côte-à-côte ailes basses qui entre dans la catégorie des LSA, avec un MTOW à 600 kg (Maximum Take Off Weigh, ou masse maximale au décollage), donc destiné davantage au marché américain. La version MkII, dans son design et son aménagement cabine, n’est pas en soit une nouveauté car elle avait été présentée en fin d’année dernière par l’avionneur italien.

Tecnam adopte à son tour le moteur Rotax 915 en cours de développement pour augmenter les performances de son biplace P2002 Sierra. © Martin Roy / Aerobuzz.fr

La nouveauté se situe sous le capot moteur. Le Sierra MkII est équipé jusqu’à présent d’un moteur Rotax 912ULS2 développant 100 ch. Tecnam a écouté ses clients qui souhaitaient un moteur plus puissant, permettant notamment d’emporter davantage de charge tout en réduisant la distance de décollage. La version précédente, équipée du 912ULS2, annonçait une distance de décollage de 300 mètres et une vitesse de croisière à 120 kts.

L’évolution MKII du P2002 Sierra sera disponible en version LSA, fin 2017. © Tecnam

Tecnam propose désormais le dernier né du motoriste autrichien, le Rotax 915 iS/iSC développant 135 hp qui permet de grimper jusqu’à 15.000 pieds avec la pleine puissance et permet un plafond d’utilisation à 23.000 pieds : ce qu’annonce en fait le motoriste dans les données techniques de son moteur. Toutefois, Rotax annonçant une certification de son moteur au deuxième semestre 2017, le P2002 Sierra MkII dans cette motorisation ne sera disponible, au mieux, que fin 2017 (comme annoncé par Tecnam).

Nogaro Aviation a fait tourner en début d’année un moteur similaire sur un DR400. C’est un moteur de présérie qui équipe ce DR400 qui attend son premier vol. L’APM41 Simba devrait être lui aussi prochainement équipé du même moteur. Le Rotax 915 iS/iSC, plus économique, plus performant, a en effet été pensé pour remplacer les moteurs vieillissants des quadriplaces.

Un P-Twenty Ten vitaminé

Sur les deux dernières années, 42 P Twenty Ten se sont vendus dans leur version équipée par le Lycoming IO-360 M1A, développant 180 hp. La version Mark II du quadriplace monomoteur de Tecnam, qui sera disponible courant septembre 2017, sera équipée d’un IO-390 développant 215 hp et d’une hélice à pas variable.

Avec le moteur IO-390, le quadriplace P2010 de Tecnam passe de 180 à 215 ch. © Martin Roy / Aerobuzz.fr

En plus d’un moteur plus puissant, Tecnam propose en option le Garmin G1000 Nxi Next Generation, présenté en début d’année. Après Textron et Piper, qui avaient annoncé quelques jours après l’annonce de Garmin que la nouvelle suite avionique G1000 Nxi équiperait certains de leurs mono et bi moteurs, Tecnam offre donc la possibilité à ses clients de remplacer le G500 de série par le successeur du célèbre et quasi incontournable Garmin G1000. Cette nouvelle version offre une connectivité avancée avec les appareils mobiles, un rétroéclairage, une meilleure restitution des cartes tout en consommant moins.

Le quadriplace P2010 de Tecnam passe également à la suite avionique G1000 NXi lancée par Garmin début janvier 2017. © Tecnam

Enfin, toujours pour la partie avionique, le P Twenty Ten MkII est équipé d’un émetteur ADS-B en standard, permettant d’être localisé par les autres aéronefs équipés d’un dispositif d’affichage des trafics ADS-B.

Un Garmin 1000 Nxi pour le P2006T Twin MkII

Tecnam a également annoncé dès l’ouverture du salon Aero 2017 que son bimoteur P2006T Twin pourra être équipé du même G1000 Nxi Next Generation proposé en option sur le P Twenty Ten MkII. Le P2006T, vendu à 94 exemplaires depuis 2013, est équipé d’un panneau avionique analogique IFR et peut être équipé en option d’un G950 et désormais d’un G1000 Nxi. Cette option sera disponible dès le mois de mai 2017. Tout comme le P Twenty Ten MkII, le P2006T Twin MkII est équipé d’un dispositif d’émission en ADS-B, de série.

Le choix du G1000 NXi de Garmin, renforce encore l’intérêt pédagogique du bimoteur P2006T de Tecnam pour les écoles de pilotage qui ont opté pour cette solution économique. © Martin Roy / Aerobuzz.fr
Tecnam a livré 200 exemplaires de son bimoteur P2006T, équipé du moteur Rotax 912S. © Tecnam

Autre modification, la cabine du bimoteur bénéficie de sièges redessinés, avec un dispositif électronique permettant d’ajuster leur hauteur. Un système d’éclairage cabine permet d’ajuster à la fois l’éclairage ambiant ainsi que le rétroéclairage des interrupteurs du tableau de bord.

Le P2012 Traveller en pré-commande

Tecnam a souhaité interrompre momentanément la phase de tests de son P2012 Traveller pour le présenter au public sur le salon Aero 2017, qui fête cette année son 25ème anniversaire. Le bimoteur de onze places de l’avionneur italien a fait son premier vol le 21 juillet dernier et devrait être certifié tant par l’EASA que la FAA en 2018. Les premières livraisons sont prévues en 2019. Le prototype a dépassé les cent heures de vol et l’équipe de tests en vol de Tecnam a pu fixer sa MTOW à 3.600 kg au lieu des 3.290 kg escomptés.

A Friedrichshafen, Tecnam ouvre le carnet de commandes de son commuter P2012 Traveller dont le prix de vente a été fixé à 2,2 M€. © Martin Roy / Aerobuzz.fr
L’avion de transport public P2012 de Tecnam (11 sièges) est équipé de deux moteurs Lycoming de 375 ch. Tecnam a fait le choix de la suite avionique G1000 NXi. © Tecnam

Tecnam a profité du salon pour annoncer avoir fixé les acomptes pour son bimoteur, à hauteur de 100.000 euros. Le prix annoncé, de base, est fixé pour le moment à 2.200.000€.

Fabrice Morlon

A propos de Fabrice Morlon

Après des études de lettres, Fabrice Morlon s’oriente vers le journalisme. Il a fondé en 2013, Airia Editions, agence d’éditions spécialisée dans l’aéronautique. Pilote privé, il a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Fabrice Morlon a, principalement, en charge l’aviation légère, l’avionique et les équipements.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Bannière Tbm910

Sur Facebook

cfc