Accueil » Volocopter s’offre son POA en prenant le contrôle de DG Flugzeugbau

Volocopter s’offre son POA en prenant le contrôle de DG Flugzeugbau

En prenant le contrôle de DG Flugzeugbau, son partenaire industriel de longue date, Volocopter se dote de sa propre capacité de production. © Volocopter

Volocopter, considéré comme le pionnier de la mobilité aérienne urbaine (UAM) est désormais détenteur d’un agrément européen de production (POA) à travers le constructeur allemand de planeurs DG Flugzaugbau, dont il vient de faire l’acquisition.

Volocopter continue d’assembler les briques qui pourraient faire de lui, à moyen terme, le premier constructeur mondial, sinon européen, d’eVTOL (aéronef électrique à décollage et atterrissage vertical). En 2019, il a été la première start up du monde des eVTOL (et la seule encore à ce jour), à avoir obtenu un DOA (Design Organization Approval) de l’Agence européenne de la sécurité aérienne, EASA Part 21J. Il annonce aujourd’hui qu’il est désormais détenteur d’un POA (Production Organization Approval), EASA Part 21G.

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(9) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par de ketelaere didier

    L idée est magnifique,mais en aviation comme pour l automobile le problème est toujours d’actualité : l autonomie des batteries et leur poids. La pile à hydrogène pourrait être la solution des 2 . Je suis constructeur de systèmes automatiques d entraînement pour chevaux telehorse[point]com j ai beaucoup réfléchi à cette solution de moteur électrique,mais les batteries embarquees sont lourdes et le premier hiver venu si la batterie n est pas suffisamment chargée elle dégage et en lithium-ion le chaud et le froid pause un réel problème. Je suis pilote Ulm gyrocoptere et hélicoptère là où la sécurité doit être au maximum, je reste septique bien que très attiré et je serai un des premiers à me lancer dans l aventure.

    Répondre
  • par Gilles Rosenberger

    Opérer des Taxis volants en 2024 à Paris ?
    Vraiment ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(9) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(2) [1]=> int(9) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.