Accueil » Pilatus PC-24 tout terrain

Pilatus PC-24 tout terrain

Pilatus a obtenu pour le PC-24, la certification pour atterrir et décoller de pistes en herbe, sur terrain détrempé ou enneigé. Le biréacteur suisse mérite plus que jamais le qualificatif de polyvalent.

10.02.2020

En Amérique du nord, en Afrique et en Australie, notamment au sein du Royal Flying Doctor Service, le PC-24 est déjà exploité à partir de pistes non préparées. © Piltaus

Plus aucune piste n’est inaccessible au biréacteur d’affaires PC-24. Depuis 2018, il était autorisé à opérer sur des pistes non préparées, mais sèches. Tout au long de 2019, Pilatus a multiplié les essais sur tout type de surfaces, dans divers états. Début 2020, le constructeur suisse a obtenu de l’EASA, la certification qui lui permet désormais de mettre en avant la remarquable flexibilité de son jet d’affaires.

Les essais de certification ont été effectués en Amérique du nord et en Europe. Les différentes pistes ont été choisies chaque fois pour démontrer des points particuliers. C’est ainsi que la piste en herbe de l’aérodrome de Goodwood en Angleterre a été sélectionnée pour les essais sur piste en herbe sèche. D’autres tests sur des pistes en herbe ont été effectués à Kunovice (République tchèque), à Poitiers et à Duxford (Angleterre). À Woodbridge, en Angleterre, des conditions complexes ont été reproduites en partie afin de répondre à toutes les spécifications pour les décollages et les atterrissages sur des surfaces en terre humide. Les essais sur des pistes en gravier enneigées ont été réalisés à Kuujjuaq au Canada.

Selon Pilatus, c’est près de deux fois plus d’aérodromes qui sont ainsi accessibles au PC-24 par rapport à ses concurrents directs. © Pilatus

 

7 commentaires

  • Pilotaillon du 21eme siècle

    -« Et pourquoi pas le faire ? Chiche ! »
    Bravo le Swiss Made, car d’un petit pays qui peut sembler fragile par la taille, c’est peut-être cette même taille qui oblige à observer, penser différement et gagner.
    Pilatus, Kopter,… arrêtez, notre cours est pleine !

  • aristid

    Moi je suis aussi étonné que dans notre industrie aéronautique Française il n’y ait pas des personnels capables de vendre nos avions aux armées, bien sur excepté Dassault qui à mis 25 ans pour avoir ses premières commandes. Nous avons la Socata qui produit de fabuleux avions, pourquoi le TBM 31 Omega, avion d’entrainement militaire n’a t’il pas été remotorisé ! Ce pays n’a plus les bonnes personnes pour redorer le blason…

  • aristid

    J’en connais qui vont être intéressés par cet avion tout terrain, genre Carlos, la liste est longue ou va le devenir. Décidément les Suisses sont vraiment doués pour les marchés de niches !!!!

    • Claus Oberli

      Je suis Suisse et m’étonne moi-même de la performance de sociétés comme Pilatus, Stadler Rail, VAT…L’exploitation des marchés de niche permet à la Suisse d’être un des rares pays à avoir un surplus commercial avec là y Chine,

  • Jean-Mi

    Le Falcon 50 n’avait-il pas les mêmes capacité en son temps ? Cela ouvre en effet plein de possibilités !

  • djac64
    djac64

    Le jet qui va partout (ou presque)… Et en plus, il est magnifique !
    Chapeau Pilatus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.