Accueil » Alsim sur tous les fronts

Alsim sur tous les fronts

L'entreprise nantaise spécialisée dans la conception de simulateurs de vol a le vent en poupe. Les simulateurs Alsim s'exportent un peu partout dans le monde et l'entreprise a en ligne de mire trois marchés : l'Europe, les États-Unis et l'Asie.

5.07.2018

Alsim dispose actuellement d'une gamme de 4 simulateurs allant du mono-moteur à pistons à l'avion de ligne, dédiés aux aéroclubs et aux écoles privées. Un cinquième simulateur est en cours de développement, "The airliner." © ALSIM

Avec son catalogue de quatre simulateurs, Alsim parvient à couvrir les besoins en formation aussi bien des aéro-clubs que des écoles privées préparant à la ligne.

La dernière vente annoncée par Alsim, en date du 29 juin 2018, concerne un simulateur AL42 qui reproduit le comportement du bimoteur Diamond DA42, utilisé par l’école australienne Diamond Airline Academy.

L’AL250 est également une valeur sûre pour Alsim. Pensé pour les aéro-clubs et les petites écoles, le simulateur peut être configuré pour un mono ou multi moteur; la cabine et le poste instructeur tiennent dans une boîte opaque à l’encombrement réduit.  Adventure Aviation, école située au Canada, a récemment choisi l’AL250 pour la formation de ses élèves pilotes. Alsim va également faire ses premiers pas en Amérique latine en installant un AL250 à l’école de pilotage colombienne Escuela de Aviacion Flying.

Fin mai, c’est la Malaysian Flying Academy qui investissait dans un simulateur ALX, le plus gros des simulateurs de la gamme d’Alsim, qui permet de passer d’un monomoteur à un avion de ligne en changeant les boîtiers des commandes des gaz notamment. L’école canadienne Select Aviation College a elle aussi opté pour un ALX fin avril 2018.

La France n’est pas en reste puisqu’Aeropyrénées a investi elle aussi dans un ALX et un AL250 en mai 2018 pour accompagner l’augmentation des places disponibles à l’école.

Aux États-Unis, Alsim sera présent en force lors de l’EAA Airventure d’Oshkosh du 23 au 29 juillet 2018 : le nantais a doublé l’espace consacré à son stand et propose des essais sur deux simulateurs : l’AL172, certifié EASA fin avril 2018 et qui simule le Cessna 172, et l’AL250.

Les simulateurs d’Alsim à la conquête du monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.