Accueil » Dérogations de vols pour la FFA et la FFPLUM

Dérogations de vols pour la FFA et la FFPLUM

La DGAC autorise désormais aux deux Fédérations FFA et FFPLUM d'encadrer des vols spécifiques aux opérations d’entretiens d’aéronefs et de maintenance. Mais à des conditions très strictes et sous l'entière responsabilité des clubs affiliés.

4.04.2020

Il faudra montrer patte blanche aux autorités et son club pour espérer sortir du hangar... Chaque déplacement dérogatoire ne peut être réalisé qu’avec l’accord écrit du Président de l’aéro-club affilié FFA ou FFPLUM. © Jérôme Bonnard / Aerobuzz.fr

Le Président de la Fédération Française Aéronautique (première bénéficiaire des dérogations), Jean-Luc Charron, a précisé le 27 mars 2020 « qu’un dialogue très constructif avec la DGAC a permis d’obtenir une dérogation dans un cadre très précis qu’il convient de respecter scrupuleusement… Nous faisons tout notre possible pour faire entendre nos arguments et permettre une reprise en sécurité de nos activités après la période de confinement, en créant les conditions pour que les clubs et les ateliers survivent ! »

Ces déplacements dérogatoires sont en effet accordés uniquement pour l’entretien des aéronefs d’aviation générale appartenant ou exploités par des aéro-clubs affiliés à la FFA. Il peut s’agir d’un déplacement (de 20 minutes maximum et une seule fois par mois) pour faire tourner un moteur ou d’un convoyage d’aéronef vers un atelier d’entretien, ou retour de maintenance pour suivi de navigabilité à condition qu’elle soit au programme d’entretien dans la période de confinement…

L’aviation légère et sportive à l’arrêt complet

Vendredi 03 avril 2020, la Fédération Française d’ULM a annoncé avoir obtenu des dérogations similaires auprès de la DGAC pour ses clubs affiliés « dans un souci d’égalité et de cohérence » a précisé son Président Sébastien Perrot, en s’adressant aux pratiquants : «Tout repose sur la responsabilité des présidents de club ou des gérants de société. Pour les propriétaires privés, nous les invitons à se tourner vers des clubs ou des sociétés. »

Contacté par Aerobuzz.fr, le CTN (Conseiller Technique National) de la FFPLUM, Mohamed Azzouni, nous précise : « Nous allons être vigilants et limiter ces vols. Ils sont surtout destinés aux professionnels, aux importateurs, pour acheminer une machine vers un centre de livraison par exemple. Pour le reste, faire voler une machine 20 minutes pour chauffer le moteur n’a pas grand intérêt pour le moment… »

Dans tous les cas :

  • l’aéronef doit être piloté par un pilote désigné par le président du club, avec un plan de vol déposé et notifié aux Fédérations (covid-19@ffplum.org ou covid-19@ff-aero.fr)
  • l’attestation de déplacement dérogatoire est obligatoire, ainsi qu’une autre attestation, « de participation à des missions d’intérêt général émises par chaque DSAC régionale »

Les mémentos de chaque Fédération sont consultables ici pour la FFA et pour la FFPLUM. Les attestations publiées par les DSAC (qui font objet de textes officiels sur ces dérogations) sont consultables sur les sites fédéraux FFPLUM et FFA. JB

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Jérôme Bonnard

chez Aerobuzz.fr
Journaliste polyvalent, à la fois rédacteur et vidéaste, Jérôme a couvert tous types d'actualités en France comme à l'étranger et a été co-finaliste du Prix Albert Londres en 2012 pour sa couverture du conflit Libyen. Il est surtout passionné par tout ce qui vole depuis son plus jeune âge et pilote sur ULM 3 axes. Il écrit pour Aerobuzz.fr depuis 2018 et consacre la plus grande partie de ses activités au monde aéronautique en réalisant aussi des films.

6 commentaires

  • fildru

    Mon instructeur il y a 40 ans , très sérieux pour ce beau métier , m’ avait proposé que pendant la mauvaise saison , je pouvais pour mécaniser ma mise en vol etc , m’assoir dans mon salon sur une chaise , un balais dans la main , un carnet sur la cuisse , crayon espace-temps , et le panel entre les oreilles ! Patience assouvie ?

  • Rousseeuw Edouard

    Bonjour.
    Je suis instructeur depuis 25 ans et je dois demander à un président de club qui n’est même pas pilote l’autorisation pour faire tourner le moteur de ma machine ?
    En plus je suis mécanicien !
    Salutations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.