Accueil » Deux morts dans le crash de l’avion électrique eFusion

Deux morts dans le crash de l’avion électrique eFusion

L’accident s’est produit, jeudi 31 mai 2018, près de Pecs-Pogany, dans le sud-ouest de la Hongrie.

1.06.2018

LULM biplace électrique eFusion de Magnus Aircraft HA-EXF) exposé à Aero 2018. © Volker K. Thomalla / Aerobuzz.de

C’est le biplace eFusion immatriculé HA-XFE de Magnus Aircraft équipé d’un moteur électrique Siemens exposé au dernier salon Aero de Friedrichshafen, qui s’est écrasé en Hongrie. Les deux occupants, âgés de 42 et 61 ans, sont décédés. Selon les témoins de drame s’est produit alors que l’avion venait de faire deux tours de piste.

Le programme eFusion a été présenté pour la première fois par Siemens et le hongrois Magnus Aircraft au salon Aero 2016. Le premier vol a eu lieu en avril 2016.

Volker K. Thomalla

Le courant passe entre Siemens et Airbus Group

 

4 commentaires

  • FROMENT Pierre

    Il semble y avoir un rapport avec la motorisation électrique, puisque certaines sources mentionnent un feu à bord. probablement des batteries, élément très critique de ce point de vue là.

    • Jean-Mi

      Rapport avec la propulsion, oui, forcément, au dire des témoins qui ont vu un feu à bord avant le crash.
      L’enquête dira (si elle le peut) si le feu venait des accus, ou pas… Cela peut-être aussi le moteur lui même qui grille et prend feu, ou beaucoup plus probablement l’un des modules électronique autour de ça (contrôleur du moteur en particulier, module de contrôle des batteries, etc…)
      Ce qui est le plus probable est qu’un module électrique grille et prend feu, puis ce feu se transmet aux batteries qui s’emballent.
      Je serai fortement surpris que le feu viennent des batteries elles-mêmes. Même des avions purement thermiques ont parfois des feux électriques…
      C’est une version électrique pure de l’avion qui est tombé, ou le modèle hybride avec moteur thermique + électrique, qui avait fait son premier vol il y a seulement 3 semaines environ ?
      Si c’est le modèle hybride, il y a de nombreuses autres théories à investiguer que les batteries seules qui s’enflamment… Je pense au module d’hybridation en particulier.
      Vous voyez qu’il y a de quoi faire.
      (En 25 ans de pratique des modèles réduits électriques, des tout débuts aux fortes puissances modernes, j’ai grillé de nombreux contrôleurs et variateurs, quelques moteurs, mais jamais de batteries, en particulier lipo, malgré quelques crash violents. J’ai tué des batteries, mais jamais une n’a pris feu. J’en ai vu, certes, mais très souvent c’est pendant la charge que ça merdoie, presque jamais en utilisation. Avant de rire doucement, n’oubliez pas que tous ceux qui veulent faire de l’aviation électrique sont passés par le modélisme qui a déverminé des tas de choses, en particulier les moteurs et accus… Les premiers ULM électrique utilisaient directement du matériel modéliste…)

  • d.albronn

    bonjour,

    cet accident n’ a probablement rien à voir avec le côté électrique du moteur ! et s’il y en a un , il eût été utile de le signaler !

  • DAUMONT Xavier

    Un rapport dans cet accident dans le fait que l’avion possède une motorisation électrique ? Va-t-on des détails ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.