Accueil » Deux morts dans le crash du PT-22 Ryan

Deux morts dans le crash du PT-22 Ryan

L’accident s’est produit dimanche 23 février 2020 à Beaulieu (Puy-de-Dôme), au sud d’Issoire. Les deux occupants sont décédés.

24.02.2020

Exemplaire unique en état de vol en France, le PT-22 Ryan d'Issoire était très présent en meetings (ici à la Ferté-Alais). © Philippe Chetail / Aerobuzz.fr

Les conditions météorologiques étaient bonnes en ce début d’après-midi, dimanche 23 février 2020, dans les environs de Clermont-Ferrand. L’accident s’est produit vers 13h30, à Beaulieu (Puy-de-Dôme). L’avion s’est écrasé dans un champ labouré. Le quotidien La Montagne cite deux témoins qui auraient entendu un bruit anormal de moteur.

L’avion était l’unique PT-22 Ryan, un biplace haubané datant de 1941. Un exemplaire unique en France qui appartenait à l’association de collectionneurs aéronautique « Les ailes volantes » basée à Issoire. Selon France Bleu, l’une des deux victimes, tuées sur le coup, est le président du club. Le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA) a ouvert une enquête.

 

18 commentaires

  • Moustafa HADJAB

    Oui trés triste d’apprendre le décés de ces 2 passionnés . Modéliste , pilote et passionné d’aviation , je partageais avec Christian , cette passion de tout ce qui vole . Me rendant réguliérement en Auvergne dans la famille , je ne manquais jamais l’occasion de passer voir la Famille Tachet dans leur magasin . Des gens formidables . Christian me manquera , c’est sur . Reposes en paix aux Pays des Ailes . Moustache

  • litobrit

    Christian, une grande figure de l’aviation qui disparait. Et une belle personne.
    Au vu des photos des médias et du survol du lieu du crash, c’est vraisemblablement une vrille débutée à basse altitude.
    Ces avions de collection nécessitent une grande maîtrise du pilotage et un entretien rigoureux par des artistes de la mécanique ancienne. Combien de mes copains se sont tués dans ces vieux avions ?
    L’instructeur qui a lâché récemment ce pilote peu expérimenté ne doit pas bien dormir.

  • Isabelle

    Bonjour
    Le propriétaire du Ryan Pt22 n était pas les ailes volantes mais M.robert Claude qui était président des ailes volantes.
    Monsieur Robert qui était mon meilleur ami depuis plus de 30 ans était un vrai à passionné de l aviation, le Ryan c était sa pépite son rêve…il en était si fier …m il est parti avec lui et son ami de toujours Christian ce dimanche 23 février sous des conditions météorologiques idéales …. que c est t il réellement passé personne de le sait pour le moment par contre le bruit annoncé par les témoins était le bruit d origine de ce superbe vieux coucou …. c est une douleur extrême pour moi son amie, sa famille et la famille de christian notre seul lot de conciliation s il il peut en avoir un c est qu il sont partis heureux d être dans cet avion mythique et en pratiquant leur passion commune

  • Michel BOUR

    Bonjour
    Décoller et partir pour un vol c’est normal. Revenir brutalement sur le plancher des vaches c’est moins prévu. Mais dans tout cela depuis le jour de notre naissance, nous sommes mortels. Un être humain normalement constitué, ne part pas à la traque de la grande faucheuse. Mais plus tôt quelle vous cueille sur un lit de CHU, à choisir je préfère un combat aérien avec elle. Plus propre, plus rapide. C’est vous qui voyez !
    Cordialement
    M BOUR

  • Dauphin

    Oui, grande pensée pour Christian, et ses proches, dans ce moment difficile.
    Il était passionné de tous ces objets volants, Il m’a connu tout gamin, il a + de 40 ans (toutes ces journées passées dans son magasin de modélisme à Clermont 🙂 ).
    Il sera présent toujours dans la mémoire de mon père, son ami et complice de toujours …
    Tchao Christian.
    Rodolphe

  • Ranc

    Le plus tard possible mais dans un avion c’est une très belle fin et de toute façon mieux que dans un lit ou un canapé.

  • BRIANCHON jacques

    Triste nouvelle. RIP. Condoléances à la famille.

  • Thierry Paris

    Effectivement, il y a un autre PT22 en France dont mon épouse et moi-même sommes propriétaires. Il est basé à Montluçon Guéret.
    Il y a aussi un Ryan STA, bien plus beau basé à Cannes.
    Pour info, le moteur Kinner 160cv 5 cylindres fait un bruit particulier pour les non connaisseurs.
    Un accident est toujours une mauvaise nouvelle surtout quand les pilotes y laissent la vie.

    • Aspert Gabriel

      Je comprends et j’apprécie votre commentaire Thierry Paris,dès 1969 où j’étais embauché pendant 31 ans comme spécialités moteurs-réacteurs à l’Atelier Industriel Aéronautique de Clermont-Ferrand,j’allais retrouvé Christian Tachet,victime de ce crash,au terrain d’aéromodélisme de Gerzat(63) tous les week-ends,et à cette époque et encore de nombreuses années après je volais jusqu’à plusieurs fois par semaine(en passager) sur Stamp SV4…très bons souvenirs ! …

  • Arminius

    C’est triste, et comme toujours encore plus pour les familles. Mais il y a un autre PT 22 en France, le F-AZRY.

  • Catherine Bouroullec
    Catherine Bouroullec

    Quel drame pour les familles de ces deux hommes passionnés, et leurs amis; mais aussi pour tous les fans d’aviation. Car la perte d’une machine unique est toujours tellement triste. Toutes mes pensées sont avec eux, dans cette magnifique région.

    • Baixas

      Bonsoir
      Tu est cathy qui travaillait a la tour de controle de Perpignan ?
      Je suis Bernard et je bidouille toujours les avions a PGF
      A un de ces jours peut etre
      B B

  • LBE

    Une pensée pour les familles et ces deux hommes passionnés parmi lesquels figure Christian Tachet qui fut un modéliste de renom pionnier des très grands modèles dans les années 80 avant de passer ensuite à l’ULM…

    • Jean-Mi

      Une pensée triste en effet pour Christian que j’ai connu tout jeune lors des meeting IMAA de la Ferté-Alais… Et qui était déjà un nom dans le domaine des grands modèles, et un sacré mécano. Son énorme Bronco reste dans les mémoires.

  • Guynemer13

    Ça tombe en ce moment un peu partout…

    • Carabeuf Daniel

      ça tombe en effet un peu partout . Tant que l’on n’aura pas admis que l’instruction est actuellement plus que défaillante . C’est scandaleux .

      • Jean-Mi

        Il faudrait d’abord savoir ce qu’il s’est passé… Problème moteur très probablement, mais la proximité de la ligne électrique que l’on voit sur les images du crash me fait craindre le pire.
        L’instruction n’a rien à voir avec une ligne électrique qui se met en travers du passage…
        Ca tombe partout ? Pas plus que d’habitude, et pas plus de machine de collection qu’autres avions. C’est l’hiver, la météo, le soleil qui passe une fenêtre…
        Bref, c’est de l’aviation, une activité en lien très intime entre son pilote, son environnement, sa mécanique… Complexe donc…
        Nous aimons profondément tout cela non pas parce que c’est facile, mais justement parce que c’est difficile.
        Même dans son canapé on peut mourir. Je préfère voler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.