Accueil » DHL signe pour 12 avions électriques Alice eCargo

DHL signe pour 12 avions électriques Alice eCargo

DHL Express a annoncé avoir commandé 12 avions électriques Alice auprès d'Eviation. La version eCargo pourra emporter 1.200 kg sur 815 km. La première livraison est prévue pour 2024.

3.08.2021

DHL Express devient le client de lancement de l'avion électrique Alice, en cours de développement par la startup israélienne Eviation. © Eviation

Quelques semaines après avoir présenté le nouveau design de l'avion électrique Alice, DHL devient son client de lancement dans une version cargo. La commande de DHL Express porte sur 12 appareils, qui seront déployés aux États-Unis, sur les côtes Est et Ouest. "Les appareils remplaceront des avions thermiques qui opèrent actuellement dans ces deux régions des États-Unis pour livrer du cargo depuis les aéroports internationaux jusque dans les villes de taille réduite" précise encore DHL Express. [caption id="attachment_7875149" align="aligncenter" width="1000"]

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

16 commentaires

  • Ioni

    Question conne :
    – si c’est un avion électrique, pourquoi leurs rendus 3d montrent des entrées d’air comme sur des turbopropulseurs ?

    • Jean-Luc Soullier

      Je n’aurai pas osé le dire, mais puisque vous l’admettez de prime abord….
      L’électronique de puissance concentre énormément d’énergie dans une masse et un volume très faibles. Même avec un très bon rendement (plus de 95%) il faut tout de même organiser un refroidissement sérieux sous peine de tout fondre à la vitesse d’un éclair surcompressé. Le moteur peut être auto refroidi (ailettes ou circuit liquide auto alimenté), mais il faut bien également un point d’échange de chaleur à un endroit du circuit ou à un autre. Une solution élégante et légère consiste donc très classiquement à se servir de l’air ambiant (il y en a plein) pour remplir ces diverses fonctions.
      Happy with that?

  • Fredouille

    Un avion PowerPoint consomme forcément moins qu’un avion à pétrole. CQFD 😉

  • Taquet

    Très déçu que DHL cautionne ce projet Alice complètement à côté de ses pompes, même après sa deuxième refonte majeure. Pur crottin de taureau, comme on dit Outre-Atlantique…

  • woodplane

    Aucun intérêt à lire ce genre d’information qui, à défaut d’amuser, n’apporte aucun intérêt, sauf à « motiver » les médias pour communiquer leurs inepties, comme ils le feraient sur ce que l’on appelle les « réseaux sociaux »!

    • Je serais vous je basculerai vers la gazette des potins mondains, peut être y trouveriez vous un meilleur compte? Ici c’est un journal aéronautique voyez vous, et pour bien enfoncer le clou je donne cette information qui s’inscrit dans la droite lignée de ce que vous vilipendez : une start up (certainement factice et seulement avide de collecter des fonds publics et privés , comme toutes les autres) et une administration aveugle et incompétente (la NASA). Bonne lecture! https://www.prnewswire.com/news-releases/nasa-boosts-electras-research-and-development-301341536.html

    • Jean-Mi

      Pas d’accord Woodplane…. Cette information, qui ne cautionne rien du tout, est intéressante. A DHL d’assumer cette décision si elle s’avère mauvaise pour sa réputation et sa crédibilité ensuite. Nous on s’amuse, c’est vrai. Les actionnaires de DHL, eux, regardent ça de plus près.
      DHL dit publiquement qu’elle commande ces avions, donc la « presse » publie ce communiqué de presse. Au public et à la bourse de se faire son avis ensuite.
      Tout cela n’est que de la com’ ! Si ce projet marche, DHL pourra claironner qu’elle a été la première à en acheter (greeeeennnnn !!!!). Si ça ne marche pas, DHL aura dépensé de l’argent pour rien, en pouvant quand même dire qu’elle a sponsorisé un projet greeeennn… C’est du gagnant-gagnant.
      Mais cette quantité d’argent n’est pas grand chose par rapport au budget de fonctionnement journalier de ce monstre qui fait voler des centaines d’avions cargo tous les jours qui consomment des milliers de litre de kéro tous les jours.
      Personne n’est dupe.

      • du temps où j’y étais bon an mal an 40 MUSD de turn over annuel et environ 8 MUSD de bénéfice consolidé…

      • Pilotaillon, vivant et réaliste

        Le gagnant gagnant va plus loin Jean-Mi…
        En se positionnant publiquement pour cet startup, DHL donne davantage de chance à Alice d’aller au bout de son développement.
        Les preuve de crédibilité des porteurs d’une activité naissante est un argument clé pour lever les fonds, obtenir les moyens de son développement.
        Cercle vertueux de la caution morale d’un grand compte…
        Et cela veut également dire que DHL s’arroge un « droit de regard » sur les activités d’Alice, et saura au besoin, réaligner le projet.
        En observant les évènements d’un seul angle nous oublions qu’un marché est un engagement réciproque, matériel et moral à la fois.

  • Bruno

    J’ai peine à croire au « truc », effectivement.
    En attendant, ça fait de la pub pour pas cher auprès du grand public ; c’est probablement le but recherché de part et d’autre !

  • Pollin

    Pas encore volé et premières livraisons en 2024 ?
    Qui peut encore croire à ces balivernes ?
    Tout ces billions $ n’y feront rien si ce n’est de jeter définitivement le discrédit sur ces projets fumeux et d’éloigner les investisseurs !
    Peut-être que du côté des biotechs ou autres domaines prometteurs on ne les prend pas pour des truffes !

    • Guynemer13

      Mettre les biotechs sur le même pied d’égalité que Eviation c’est être complètement ignare des biotechs

      • Pollin

        Bravo,
        Vous êtes un grand spécialistes des biotechs, mais je ne comprend pas bien votre message, vous voulez démontrer quoi ? Que je suis ignare en biotech ? OK mais après ?
        Les fonds d’investissement sont opportunistes, si les ROI ne sont pas au rv ils quitteront le navire et toutes ces belles images de synthèses d’evtol tomberont dans l’oubli. D’autres domaines prometteurs leur tendent les bras, j’aurais pu aussi citer l’informatique quantique voyez vous.

    • Raoul Volfoni

      il faut bien faire rêver les investisseurs qui n’y connaissent rien, c’est ça la nouvelle économie, avant les ingénieurs concevaient des avions qui dépassaient le mur du son tous les jours, maintenant, dessinés et conçus par les financiers et les V.P. du Marketing les avions ne dépassent pas le stade du communique de presse ou de la maquette numérique, et en plus le bilan carbone est meilleur…. . Mdr…

    • Je suis parfaitement de votre avis. 2024, c’est du n’importe quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.