bose A20

Accueil » Aviation Générale – brèves » Green observer, l’avion au service de la photo aérienne

Installée sur l'aérodrome de Chambley depuis 1999, l'entreprise L'Europe vue du Ciel est spécialisée dans la prise de vue aérienne pour des besoins de communication ou des applications techniques. L'entreprise lorraine a travaillé pendant deux ans sur un tout nouvel outil, le Green Observer, qui permet à la fois de baisser les coûts et d'embarquer du matériel de prise de vue plus performant.

Les capteurs ont évolué plus significativement que les plates-formes de prises de vues aériennes… © L'Europe vue du Ciel

L’Europe vue du Ciel, qui sillonne la France et l’Europe depuis 17 ans, a développé le Green Observer en partant de plusieurs constats. Le premier constat est que, en 10 ans, les capteurs de prise de vue ont fait des progrès significatifs en termes d’acquisition, tout en diminuant la taille et le poids. A l’inverse, les avions utilisés en photographie ont peu évolué depuis 40 ans et deviennent coûteux en maintenance et en carburant.

Sur la base d’un Alpha Trainer, l’équipe de L’Europe vue du Ciel, avec Finesse Max et le constructeur, a développé le Green Observer, l’outil ultime dédié à la photo aérienne © L’Europe vue du Ciel

Le deuxième constat est que, du côté clients, on limite les budgets tout en ayant besoin de mise à jour des données de plus en plus fréquentes. Les clients attendent donc des solutions à la fois performantes, souples et plus abordables financièrement parlant.

Ainsi, sur la base d’un Alpha Trainer développé par Pipistrel, en collaboration avec le constructeur slovène et l’importateur français Finesse Max, L’Europe vue du Ciel a conçu le Green observer de manière à faciliter le travail du photographe tout en rencontrant les exigences des donneurs d’ordre. En outre, le Green Observer, comme son nom le suggère, est également le fruit de considérations de développement durable. Equipé d’un Rotax 912 de dernière génération de 😯 cv, qui fonctionne à l’essence sans plomb, le Green Observer consomme 12,7 L/h pour une vitesse de croisière de 200 km/h.

40.000 photos ont déjà été prises depuis le Green Observer à l’été 2016 qui a prouvé à la fois sa fiabilité, son silence et son efficacité © L’Europe vue du Ciel

L’aile haute sans hauban offre au photographe ou à l’observateur un angle de vue sans obstacle. Des trappes ont été aménagées de manière à permettre des prises de vue de manière optimale. Ces trappes, verticales ou obliques, permettent l’utilisation simultanée de plusieurs capteurs. En plus d’une caméra gyro-stabilisée, l’avion peut également emporter un pod ventral pour capteur et peut intégrer des équipements magnétiques en extrémités d’ailes.

Pour l’Europe vue du Ciel, c’est un tout nouvel outil qui révolutionne les travaux de photographie aérienne et de surveillance. L’entreprise compte bien faire du Green Observer la plateforme idéale d’acquisition et d’observation aérienne pour les dix prochaines années. Depuis l’été 2016, 40.000 photos ont déjà été prises depuis le Green Observer.

F.M.

Les missions du Green Observer
OrthophotosPhoto de la surface du sol prise à la verticale, obtenue en assemblant plusieurs photos
Photos aériennes obliquesSouvent destinées à des utilisations de communication et de promotion
Surveillance aérienneMission de recherche ou de surveillance
Mesures de volumesGestion des carrières – Calcul des volumes et cubatures
3D et M.N.T.Modélisations 3D et modèles numériques de terrains ou d’élévation
Agriculture de précisionPermet notamment de calculer la quantité optimale d’engrais à épandre sur chaque parcelle
AéromagnétismeConsiste à mesurer les variations du champ magnétique naturel terrestre pour obtenir des informations sur la composition du sous-sol

Pour en savoir plus : http://www.green-observer.com/

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Bannière Tbm910

Sur Facebook

cfc