Accueil » L’aviation légère et sportive demande des clarifications aux autorités

L’aviation légère et sportive demande des clarifications aux autorités

Craignant des confusions face à l'absence de préconisations particulières sur leurs activités, les Fédérations aéronautiques dont notamment la FFA, FFPLUM et FFVP se sont de nouveau réunies cette fois à la veille du déconfinement. Elles demandent à l'unanimité le vol en double possible pour l'instruction dès le 11 mai.

11.05.2020

Pour les Fédérations regroupées au sein du CNFAS, nul doute que voler est légal dès le 11 mai... © Erwan Garel / erwangarel.com

"Au delà de l'inquiétude légitime des pratiquants, une telle situation ne peut que conduire à la confusion" a précisé la FFA sur sa page officielle Facebook. Il faut dire que les Présidents des Fédérations d’aviation légère et sportive s'impatientent et se questionnent face à l'absence (pour l'heure) de position officielle des autorités dont la DGAC sur les modalités de reprise des vols. Dans un nouveau communiqué commun au sein du CNFAS diffusé dimanche 10 mai 2020 en fin de journée à...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

7 commentaires

  • P. Luc

    « On n’y parle pas de vols d’instruction »
    Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 : Art. 5. La Loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n’est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle n’ordonne pas.
    Déclaration universelle des Droits d l’Homme et du Citoyen de 1948 : Article 29, alinéa 2: Dans l’exercice de ses droits et dans la jouissance de ses libertés, chacun n’est soumis qu’aux limitations établies par la loi …
    Traduction en langage courant : Tout ce qui n’est pas interdit est permis

  • FAIX

    Je ne contreviendrais pas à une article de code, un arrêté, une instruction, une décision, voire à une circulaire; mais je m’interroge sur la portée d’un « communiqué de presse » lorsqu’il s’agit d’imposer une contrainte règlementaire. Quelqu’un peut-il m’éclairer? Merci, surtout si la réponse émane de l’Autorité.

  • Schroeder Philippe

    La DGAC a fait un communiqué de presse intitulé interdiction, c‘est pas compliqué d‘en refaire un qui va dans le même sens avec marqué autorisation. Je ne vois pas le problème,.

    J ai l‘impression que l‘on veut nous faire faire un passage force.

    Pas avec mes licences les gars.

    La préfecture maritime a autorisé la plaisance.

    La DGAC peut faire la même chose.

    Le conseil que je donne vous voulez voler, posez un plan de vol et nous forceront les autorités à autoriser clairement les vols

    • RTL88

      Oui mais le risque n’est il pas que comme en Espagne a une certaine époque, pour voler en planeur il fallait un plan de vol , et que donc nos instances en prennent l’habitude et nous obligent à déclarer n’importe quel vol . Il faut insister sur le fait de voler ne met en danger personne et que nous sommes capables d’être responsable , comme nous l’avons toujours été. A trop réglementer, interdire etc se sera n’importe quoi. Lutter pour notre liberté doit être notre raison d’être.

      • Schroeder

        L’idée du plan de vol est simple, il n’est pas clair a cet instant si nous avons le droit de voler ou pas, tu poses un plan de vol s’ils t ‘autorisent tu voles sinon tu ne voles pas.

    • Alexandre

      Je ne vois même pas où est le débat. Évidemment qu’on peut aller voler si on veut.
      Le décret publié à ce jour ne restreint pas la liberté de circuler, que ce soit en vélo, en trottinette ou en avion. On ne va pas attendre de chaque autorité de tutelle, de la fédération de vélo ou de trottinette de nous faire une explication de texte.

      • Jean paul Delevoye

        Si tu ne vois pas où est le débat je t’invite à relire l’article. On y parle de vols d’instruction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.