Accueil » Aviation Générale – brèves » L’EASA autorise la remise en vol des Blackshape BS115 et BK160

L’EASA autorise la remise en vol des Blackshape BS115 et BK160

Le Blackshape Gabriel est à nouveau autorisé à voler. Une aubaine pour l'avioneur italien qui attend la certification FAA du Gabriel. © Blackshape

A la suite d'un accident mortel survenu en Malaisie, probablement due à la rupture de la structure interne de l'aile, l'EASA avait interdit de vol les Blackshape BS115 et BK160. L'enquête, toujours en cours, a relevé que l'aéronef accidenté aurait dépassé les limites de facteur de charge en allant bien au-delà de son enveloppe de vol.

Fin mars 2024, l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a émis une directive de navigabilité clouant au sol les Blackshape des séries BS115 et BK160. Cette directive faisait suite à deux accidents mortels ayant impliqué des Blackshape, l’un en Hollande, l’autre en Malaisie.

C’est l’accident survenu en Malaisie en février 2024 qui a décidé l’EASA à interdire de vol les Blackshape Gabriel. Les premiers éléments de l’enquête suspectaient une rupture de la structure interne de l’aile, présumant une faiblesse due à la construction de l’aéronef.

L’enquête avançant, il est apparu que le Blackshape du second accident a possiblement été utilisé au-delà de l’enveloppe de vol pour laquelle il a été certifié. D’après la notice de l’EASA, le Blackshape aurait subi des facteurs de charge dépassant largement les limites.

En conséquence, et bien que l’enquête ne soit pas encore arrivée à son terme, l’EASA a décidé d’autoriser les Blackshape BS115 et BK160 à voler de nouveau.

L’autorisation de l’EASA arrive à point nommé pour l’avionneur italien Blackshape. Lors de l’AERO 2024 de Friedrichshafen, Blackshape a annoncé avoir complété le processus de certification FAA du Gabriel. Le constructeur était en attente des documents officiels qui ne devraient plus tarder désormais, ouvrant la voie vers une commercialisation du Blackshape aux États-Unis.

Fabrice Morlon

Pilote professionnel, Fabrice Morlon a rejoint la rédaction d’Aerobuzz, début 2013. Passionné d'aviation sous toutes ses formes, il a collaboré à plusieurs médias aéronautiques et publié une dizaine d'ouvrages, notamment sur l'aviation militaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.