Accueil » L’EASA lance le débat sur la navigabilité des eVTOL

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

L’EASA lance le débat sur la navigabilité des eVTOL

L'EASA ouvre la voie à la sécurisation des déplacements aériens des avions de transport aérien urbain (UAM) et de taxi aérien.

15.10.2018

L'Allemand Volocopter teste à Dubaï son système de mobilité urbaine qui devrait être opérationnel en 2030 © Volocopter

Le 15 octobre 2018, l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a ouvert une consultation publique sur sa proposition de normes de navigabilité permettant de certifier les petits aéronefs à décollage et atterrissage verticaux (VTOL). Pour l’EASA, il s’agit de mettre au point le premier élément du cadre réglementaire permettant de faire fonctionner en toute sécurité les avions de taxi aérien et les avions électriques VTOL (eVTOL) en Europe.

L’Agence s’engage à respecter les normes de sécurité les plus strictes pour les opérations en ville et le transport commercial de passagers, tout en fournissant des normes plus légères afin de promouvoir l’innovation au cours des phases initiales de développement et d’autres types d’opérations tels que les vols de loisirs. Les objectifs de la certification dépendront donc du type d’opération, offrant souplesse et proportionnalité.

Les nouvelles normes s’appliqueront aux aéronefs VTOL transportant des personnes. Dans sa version initiale, l’exigence sera limitée aux aéronefs dont la configuration en sièges passagers est de 5 ou moins et dont la masse maximale certifiée au décollage est de 2.000 kg ou moins.

L’Agence collabore avec ses partenaires internationaux afin de travailler ensemble à la réalisation de normes communes. La proposition est ouverte aux commentaires jusqu’au 15 novembre 2018. Un mois pour donner son avis.

Le taxi aérien, c’est pour quand ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.