Accueil » L’Elixir reprend ses essais en vol

L’Elixir reprend ses essais en vol

L'Elixir a retrouvé la voie des airs le 21 mars 2018. La nouvelle campagne qui débute fait suite à une première série de tests en vols menés en fin d'année 2017. Après avoir bénéficié de quelques travaux de finition de la cellule, le biplace a reçu l'autorisation de l'EASA d'élargir le domaine de vol.

23.03.2018

N'étant pas sujet au flutter, L'EASA a autorisé à explorer le domaine de vol de l'avion jusqu'à 288 km/h. Le biplace a ainsi repris la campagne d'essais en vol le 21 mars 2018 © Elixir Aircraft

Six mois après la fin des premiers tests, l’Elixir a retrouvé l’aéroport de la Rochelle. Durant cette période hivernale, l’appareil n’a pas hiberné : travaux de certification, tests de flutter, tests de structures, modifications des capots, des palonniers, des bielles d’ailerons, peinture de la verrière et des carénages de roues, sellerie… L’équipe de techniciens et d’ingénieurs n’a pas chômé.

Après quelques essais au roulage de manière à valider le nouveau système de palonniers, les tests s’enchaînent pour vérifier en vol le comportement de l’avion sur trois axes, en lisse et volets sortis, et pour contrôler les températures du moteur à différents régimes. Après quelques réglages, deux vols de 30 et 45 minutes sont à nouveau entrepris. Le lendemain, 22 mars 2018, un vol d’une heure a permis des évolutions à basse vitesse avec sortie progressive des trois crans de volet (45°).

Globalement, l’équipe est satisfaite des travaux de l’hiver : « plus de frottement ni de lourdeur sur la chaîne d’ailerons ni sur la chaîne de direction (train avant et gouverne). Nous n’avons plus de vibration sur le train avant au roulage rapide. Les problèmes de refroidissement sont en grande partie résolus. Les approches des vitesses de décrochage semblent confirmer les calculs. Et le nouvel échappement (Chabord) répond à nos attentes en performance et en sonorité. »

Les données recueillies après la remise en vol vont maintenant être dépouillées mais Elixir Aircraft sait d’ores et déjà quels sont les axes de travail avant les prochains vols, dont le calendrier n’a pas encore été défini :

  • Améliorer l’étanchéité entre la profondeur et le tab;
  • Améliorer encore un peu le refroidissement;
  • Améliorer le retour au neutre de la direction.

Point d’étape dans les essais de l’Elixir

Retrouvez nous en podcast et vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.