Accueil » Nouveau point d’étape pour l’Elixir avant remise en vol

Nouveau point d’étape pour l’Elixir avant remise en vol

Avec une nouvelle vidéo postée sur les réseaux sociaux, Elixir Aircraft a fait récemment le point sur l'avancée de l'Elixir. Le prototype, qui a terminé en grande partie les tests au sol, devrait reprendre les tests en vol en janvier 2018.

19.12.2017

La première campagne d'essai en vol a débuté en août 2017 © Elixir Aircraft

La société basée en Charente Maritime sait investir les canaux de communication modernes. Elle le prouve une nouvelle fois avec une vidéo simple et efficace qui dresse le bilan des tests en cours, des problèmes rencontrés et des pistes d’améliorations.

Suite aux essais en vol, des améliorations ont été apportées qui vont être intégrées avant la reprise des essais. Un nouveau palonnier avec frein incorporés sera installé, un nouveau pot d’échappement, nouveau capot d’échappement, puis les carénages de roues seront posés.

En plus d’un point d’étape, la vidéo répond aux questions posées sur les réseaux sociaux et par courriels. Des questions sur la maintenance, l’assemblage de l’avion, les différentes solutions et trappes imaginées pour à la fois réduire les coûts et faciliter la maintenance.

Tout est détaillé dans la vidéo de 15 minutes postée par Elixir Aircraft et qui résume bien la philosophie de la société : transparence, simplicité, efficacité. F.M.

Point d’étape dans les essais de l’Elixir

Retrouvez nous en podcast et vidéo

3 commentaires

  • lude

    @Pierre: Je vous plains. Être aussi morose malgré vos anti-dépresseur cela doit être dur de lire la lassitude dans les yeux de ceux qui vous entourent.
    Si vous ne croyez plus en rien, merci de ne pas empêcher ceux qui ont des rêves de les réaliser.
    Rêve couteux? Un projet mené pour une fois à la mode américaine, des personnes qui s’investisse à fond dans quelque chose qui les passionnent sans compromis et prennent des risques aussi bien financier que personnels. Rassurez vous Pierre, ça ne vous coute pas plus cher que de sourire un peu.
    Si il a bien quelque chose que je ne ferai pas, c’est faire le « français de base » qui se gargarise à critiquer ceux qui font. Il n’y a pas de place pour une critique sans arguments ici – le projet est en cours.
    On peut critiquer positivement ou négativement les choix techniques, le planning, le business plan. Mais s’abaisser à commenter de façon stérile un projet ambitieux qui a l’audace de créer un nouvel avion certifié pour la France et les US, ce n’est pas nécessaire. Je suis certain que l’équipe fait face à suffisamment d’éléments contraignant (financière, calendrier, certification) pour ne pas à avoir à supporter le négativisme d’une partie de la France en mal de jeunesse.

  • PIERRE

    Plutôt une vidéo ou l’on observe que ces jeunes gens apprennent un métier ?
    Il y a écrous là et là, en inox, un échappement pour un beau bruit, une trappe d’accès…
    Les rêves (coûteux) forment la jeunesse.

    • François

      @PIERRE Ils apprennent en tous cas leur métier rapidement et font preuve de transparence.
      Vous en revanche ça n’a pas l’air d’être la grande forme ! Et toujours aussi acariâtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.