Accueil » Pipistrel lance la commercialisation de son moteur électrique certifié E-881

Pipistrel lance la commercialisation de son moteur électrique certifié E-881

Certifié depuis le 10 juin 2020 par l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA), le moteur électrique E-811 est désormais proposé par Pipistrel aux concepteurs et constructeurs d'avions légers.

9.07.2020

La puissance maximale en continue du moteur électrique Pipistrel E-881 est de 49,2 kW (66 CV). © Pipistrel

La certification du Velis Electro, le premier avion électrique certifié au monde, a un peu éclipsé l’autre première mondiale. Pipistrel a en effet fait le choix de faire certifier la motorisation électrique du Velis à part. Il lui offre ainsi son propre avenir commercial en la mettant à la disposition de tous les constructeurs aéronautiques.

Le E-811 est un moteur électrique refroidi par liquide (mélange de 50% d’eau et 50% de glycol) dont la puissance maximale de pointe est de 57,6 kW (77 CV) et la puissance continue maximale de 49,2 kW (66 CV). Le système de refroidissement fait partie de l’installation et peut être fourni par Pipistrel. Le nouveau motoriste slovène vise le marché des planeurs motorisés, avions UL, LSA et VLA. Bien évidemment, sont concernés les avions certifiables CS-VLA tel que le Velis Electro, seul avion électrique au monde certifié.

Pipistrel précise que « le sens de rotation du moteur n’est pas déterminé en usine et peut être facilement adapté à toute application donnée dans le cadre de l’installation. Le E-811 est compatible avec une large gamme d’hélices. »

Pipistrel Velis Electro, premier avion électrique certifié au monde

Retrouvez nous en podcast et vidéo

5 commentaires

  • Macé

    « L’avenir est là. Pas de pannes, léger, entretien réduit, pas de vibrations, énergie peu coûteuse, peu bruyant, peu polluant. »

    1/ L’avenir est là : ou pas, ..faudra voir.
    2/ pas de pannes: en tous cas moins c’est vrai
    3/ léger : euh.. avec les batteries à iso temps de vol, ..non !
    3/ entretien reduit : oui
    4/ pas de vibrations : oui
    5/ énergie peu coûteuse : pour l’instant, mais si tout passe à l’électrique, l’état n’oubliera pas de transférer les taxes des énergies fossiles sur l’électricité – attention !
    6/ peu bruyant : oui d’accord
    7/peu polluant : bah nan ! Du puit à l’hélice, on peut facilement démontrer que dans l’état actuel des choses, ce n’est pas vrai.. peut être qu’un jour ça le sera, mais pour l’instant.. même si je vous accorde que nos moteurs thermiques sont loin d’être vertueux également.

    Pour moi cette techno a le mérite d’exister. Il faut en poursuivre le développement bien sûr, mais ce n’est pas LA solution idéale pour le moment. Les moteurs thermiques ont encore de beaux jours devant eux je pense !

  • Jean paul delevoye

    L’avenir est là. Pas de pannes, léger, entretien réduit, pas de vibrations, énergie peu coûteuse, peu bruyant, peu polluant.

    Suffit de mettre des batteries plus performantes au fur et à mesure de l’avancement de la technologie.

    Au lieu de changer le lycoming toutes les 2000/2400/2800 heures pour 30000€, on change les batteries tous les 5 ans pour 10000€, et on gagne à chaque fois soit une heure d’autonomie soit 100 kg de charge utile.

  • bernardin de Daurat de Châtelus

    hélas je n’ai vu nulle part le prix de ce moteur nucléaire…ni d’étude de A a Z de sa fabrication ( terres rares) et donc de son impact environnemental a long termes donc plutôt de la com pour bobos urbain

    • Tim.L

      Facile de juger une technologie en trois lignes !

      Le E811 est un moteur synchrone à aimant permanent, ces aimants contiennent des terres rares tout comme dans ton smartphone, ta tablette et beaucoup d’équipements électroniques, l’exploitation de ces matières tout comme le lithium pose des problèmes environnementaux c’est certain. A l’avenir nous apprendrons probablement à mieux maîtriser l’utilisation de ces matériaux et des études sont déjà en cours.

      D’un autre côté ça semble être un bon compromis pour motoriser des avions écoles, petits ulm et motoplaneur dans un contexte où la maintenance et le carburant sont des gouffres financiers pour des petites structures comme les aéroclubs. Sans parler des riverains qui ont un pouvoir de nuisance non négligeable vis à vis des nuisances sonores de nos bons vieux moteurs à pistons.

      Pipistrel propose une alternative à cela, que proposez vous ?

  • fildru

    Jolie électromécanique et comme les batteries en papier a bactéries vont arriver du professeur Seokeun Choi , le long range va arriver ! Sérieux .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.