Accueil » Première pour le Velis Electro d’Avialpes sur le lac d’Annecy

Première pour le Velis Electro d’Avialpes sur le lac d’Annecy

C’est la première fois qu’un avion 100% électrique réalise le tour complet du Lac d’Annecy. © Avialpes / Pixpocket

L'école de pilotage Avialpes a donné le coup d'envoi de l'exploitation de son nouvel avion électrique le 20 mai 2021 par un survol du lac du Mont-Blanc. La prochaine étape de ce lancement médiatique une incursion dans le massif du Mont-Blanc mi-juin 2021.

Le Vélis Electro d’Avialpes a décollé de l’aéroport d’Annecy Haute Savoie Mont Blanc à 9h00. Le vol a duré 40 minutes. Aux commandes avait pris place Jules Lhotellier, 22 ans, élève pilote au sein de l’école de pilotage Avialpes (il est également apprenti mécanicien au sein de MecAvialpes). Il était accompagné par son instructeur Didier Alabrune. 

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

14 commentaires

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Bon, à 219€ le vol d’initiation , en admettant que ce soit ça calcule pareil qu’ailleurs, cela suggère que voler dans ce truc coûte le double que de voler avec un vieux lycosaure

    C’est sur, c’est un progrès

    Répondre
  • Lorsque je lis que « aucune notion aéronautique n’est nécessaire au préalable » pour piloter le Velis Electro, je suis un peu perplexe. Cela mérite à tout le moins un complément d’information.
    Marco33

    Répondre
    • Pour faire un vol d’initiation, non, il n’y a pas besoin d’expérience, c’est justement un vol de découverte de l’aviation. Cet « élève », contrairement à un court baptême de 15mn, va pouvoir pendant ce vol d’initiation tâter des commandes, sentir ce qu’il se passe, se voir expliquer « la chose ». C’est un bon moyen de voir « pour de vrai » ce que c’est que piloter, plutôt que d’être « simple » passager.

      Répondre
  • L’aviation électrique progresse…
    Oui, mais si il faut deux ans et demi de préparation au vol pour faire le tour du lac, ça va pas être pratique… Ironie bien sur !
    Plus sérieusement, ce qui m’ennuie profondément sur l’évolution du vol électrique, c’est que ce n’est pas un choix pragmatique lié à une réalité technique ou économique.
    C’est juste que l’on a dors et déjà interdit tout le reste !
    Et que donc, si on veut voler, on n’a pas le choix, il faut faire de l’électrique, par obligation réglementaire, même si c’est actuellement, dans la pratique, pas forcément un progrès ni une réalité.
    Ce n’est pas un choix pragmatique, c’est une imposition.
    Du coup, ça me gène.

    Répondre
  • Le sport national parmi les pilotes de tourisme est de se moquer de l’aviation légère électrique.Pour causes d’autonomie et de temps de charge risibles,pour le moment.
    Il faudra attendre une rupture dans la technologie des batteries que l’on peut imaginer dans une quinzaine d’années.La pression verte sera alors très forte.
    Velis électro ou Elixir thermique,qui sera gagnant à cette échéance ?
    La voltige « électrique » (vols courts) pourrait ouvrir le ban.

    Répondre
    • Je peux me tromper, mais je ne la vois pas à 15 ans, mais avant.

      les derniers drones pro (les gros, ceux qui lèvent 4 à 20 kg de matos) commencent à voler près d’une heure, alors qu’on parle de pure sustentation.
      – On a plusieurs pistes très solides en batteries solides
      – On a un fournisseur en Li-S qui propose le double de la densité actuelle, de quoi voler plusieurs heures même si ça cycle beaucoup moins que le li-ion.

      Bref, comme en automobile, ça va se passer selon l’adage tarte à la crême « au début ils vous ignorent, puis ils se moquent… » vous connaissez la suite.

      Répondre
  • par Stéphane Vander Veken

    J’aurais tout de même apprécié d’entendre le bruit réel produit par l’hélice à l’extérieur. Je connais le bruit que fait l’Antares (planeur à décollage autonome électrique) au décollage, c’est évidemment nettement moins qu’avec un moteur à combustion interne, mais ce n’est pas le silence non plus…

    Répondre
  • Le tour complet du lac d’Annecy est présenté comme un « exploit »!
    Réelle prouesse ou ironie du rédacteur?

    Répondre
  • Belle avancée et joli coup de com, Bravo !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(29) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.