Accueil » Biblio – L’aérodrome de Creil

Biblio – L’aérodrome de Creil

L'association des anciens aérodromes a publié son septième ouvrage consacré aux aérodromes. Avec ce nouvel opus, c'est l'histoire de l'aérodrome de Creil qui est détaillée au fil de 172 pages. Du premier aéronef posé en 1910 jusqu'à la fermeture de la piste en 2016 qui signe la fin de l'activité aérienne de la base, l'ouvrage collectif retrace plus de 100 ans d'activités aériennes et militaires jusqu'à nos jours.

12.09.2018

Du champ d'aviation à la base de défense, le 7e volume de la "Collection aérodromes" met en lumière plus de 100 ans d'histoire et d'aviation à Creil © Anciens Aérodromes / Service photo de la BA 110

Lorsque la fermeture de la piste de Creil est décidée en 2016, toutes les activités aériennes tant civiles que militaires déménagent. L’aéroclub de Creil-Senlis-Chantilly et ses DR400 ainsi que l’IGN et son Beech 200, tous les deux présents depuis 1946, déménagent pour le Plessis-Belleville et les aéronefs militaires sont répartis dans d’autres unités.

En 1954, l’aérodrome de Creil devient une base aérienne avec l’aménagement d’installations aux normes de l’OTAN. Arrive ensuite la 10e escadre de chasse, transférée de Villacoublay, avec ses Vampire puis ses Mystère II. Après les Mystère IV et SMB2, Creil reçoit notamment des Mirage IIIC, des Mirage IV et des Mirage F1. L’escadre restera en activité à Creil jusqu’à la mise en sommeil de la base en 1985. Réactivée en 1990, la base sert de support à plusieurs unités interarmées et accueille des escadrons de transport sur Airbus A310 et A340 (Esterel) et CASA 235 (Vercors et Ventoux). Les escadrons de transport « Vercors » ET 01.062 et « Ventoux » 03.062 sont transférés sur la BA 105 d’Evreux lorsque la piste est fermée en 2016.

Format 17×24, 172 pages avec près de 200 photos historiques et actuelles. Préface du Colonel Jean-Luc Le Doze, CDT la BA 110 Dos carré, ISBN 978-2-919572-13-7 – 14 € + 6 € de frais de port © Anciens Aérodromes

Si un grillage, récemment installé, sépare désormais la piste sans activité et la base aérienne, la BA 110 demeure active même sans aéronefs. Le Centre Militaire d’Observation par Satellites 1/92 « Bourgogne » (CMOS) est installé depuis 1992 à Creil. Le CMOS traite les données images provenant des satellites militaires Hélios 2 utilisées pour le renseignement.

La BA 110 poursuit sa transformation, orientée principalement vers l’évolution des capacités spatiales de la défense. le CMOS se prépare ainsi à la succession des satellites Hélios. Le 30 août 2018, le colonel Le Doze, commandant la BA110 a laissé la place au colonel Cunat qui prend en charge le commandement de la base aérienne de Creil pour deux ans.

Pour commander l’ouvrage : Anciens Aérodromes

2 commentaires

  • Stormy

    Commander une base aérienne sans avions …. ce qui n’est jamais qu’un paquet de hangars qui ne bougent pas. Quelle perspective, quelle excitation ! A comparer avec les commandements qu’obtiennent les cinq-galons dans la Marine, l’Armée de Terre ou la Gendarmerie…

  • Warme

    J’ai fais mon armée à la BASE aérienne 110 de creil en 1983 comme fusillés commandos conducteur de chiens, et j’aimerais revoir des photos de cette même année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.