Accueil » Mésaventures aériennes d’un instructeur avion

Mésaventures aériennes d’un instructeur avion

Dans la foulée de « Mémorables moments d’un instructeur » tomes 1 et 2, le chef-pilote de l’aéro-club alpin de Gap-Tallard, Serge Boichot, continue de livrer ses souvenirs de vols.

3.01.2021

La vie d'un chef-pilote d'un grand aéro-club au coeur des Alpes. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Ce nouvel opus des mémoires d’un chef-pilote en pleine activité oscille entre souvenirs personnels et description en creux du quotidien d’un aéro-club. Même après 5.000 heures de vol en instruction, Serge Boichot est capable de s’émouvoir en vol et d’être encore surpris par des réactions inattendues et des réflexions désarmantes de pilotes. Vous le serez aussi en lisant certains de ces récits. Vous reconnaitrez plusieurs de vos coreligionnaires dans la suite du « petit bestiaire d’aéro-club » qui ouvre ce troisième tome. Souhaitez ne pas y retrouver certains de vos travers, si tant est que vous en ayez, évidemment…

Cette série de trois livres est, en filigrane, un hommage à cette spécificité française qu’est l’association aéronautique à but non lucratif, autrement dit l’aéro-club. Un concept fragilisé par l’individualisme ambiant et des membres devenus des consommateurs d’heures de vol. Une belle idée qui repose sur l’engagement bénévole et qui aurait bien besoin d’être revalorisée. Serge Boichot y contribue à sa manière.

Gil Roy

Mésaventures aériennes d’un instructeur avion. Par Serge Boichot.
Editions Cépaduès.
126 pages. 19€. ISBN : 9782364938717

Commander le livre Mésaventures aériennes d’un instructeur avion

Retrouvez nous en podcast et vidéo

12 commentaires

  • Yves

    Je ne fais qu’une centaine d’heures de vol par an et de vol depuis 1986 je ne suis que pilote et je remercie les instructeurs qui nous donnent les bonnes références de la sécurité et aussi le plaisir de prendre son pied en s’envoyant en l’air, les « ceusses » qui font des critiques puantes et qui veulent péter plus haut que leur cul volent bien bas et le radadat et dangereux ils n’ont qu’a regarder le fond de leur culotte pour voir leur personnalité.
    Bons voeux atous

  • ROBERT-BANCHARELLE Christian

    Avoir le privilège :
    – de regarder la « Bouille » comblée de bonheur de celui ou celle que vous venez de « LACHER » pour la première fois !
    – de regarder le fierté de celui que vous venez de qualifier « Bi moteur » !
    – la fierté de celui que vous venez de qualifie sur « Jet » !
    C’est un privilège FANTASTIQUE partagé entre un instructeur et son élève !
    Le » Vieux Machin » de 83 ans que je suis, garde des centaines de merveilleuses images de ce type … mais aussi combien d’angoisses … !
    Quelle belle passion que celle de transmettre à autrui ce que l’on a tant aimé !
    Quant au Grincheux …. Bof !!! Inintéressant

  • ALAIN MOULENE

    Qu’apportent les grincheux de service avec leurs commentaires désobligeants ?
    Sont ils bénévoles au sein de leur aéroclub comme le sont les instructeurs ?
    Serions nous pilotes sans instructeurs ?
    Les instructeurs bénévoles méritent tous sans exception notre admiration et notre respect envers leur engagement… bénévole.
    Ce livre mérite de figurer ici, libre à quiconque de l’acheter ou pas.
    Bravo à son auteur.
    Alain MOULENE.

  • Bravo Serge pour ton écriture et meilleurs vœux. Tu es notre porte-parole à nous autres instructeurs bénévoles et tu as le courage de l’écrire. Tes livres, si bien documentés, sont le reflet de ce que nous vivons ou avons vécu et nous nous reconnaissons dans la plupart des anecdotes que tu relates. Ton talent d’écrivain aéronautique et ton engagement dans ce bénévolat si complexe méritaient bien cet article de la part de Gil ROY.

  • Catherine Bouroullec
    Catherine Bouroullec

    Lavis, mais quelle épouvantable réaction !
    Ici on parle d’aéronautique, sous toutes ses formes et donc, aussi sous forme littéraire (ce qui, vu votre orthographe, ne semble pas être votre tasse de thé habituelle, mais passons…).
    On encourage le partage d’expérience, qui est reconnu depuis des lustres comme l’un des piliers majeurs de la sécurité; et qui donc nous intéresse tous au plus haut point.
    On promeut l’expertise et l’engagement, sur lesquels se construisent souvent jeunes passions ou longues carrières, et qui donc méritent nos encouragements inconditionnels.
    Et vous, à part dénigrement, méchanceté et critique, qu’apportez-vous exactement à l’aviation ?
    Si je puis me permettre un conseil, arrêtez de vous faire du mal, ce site n’est visiblement pas fait pour vous. Vous en trouverez facilement de nombreux autres sur le Web, bien plus adaptés à vos aspirations profondes et à vos centres d’intérêts effectifs.
    Belle et douce année 2021 à tous, quand même ! 😉

  • masson philippe

    Cette réponse est dure, pour moi ce n’est pas de la pub, mais seulement l’information de la publication du livre d’un homme qui a consacré 5000 heures de vol en instruction.
    Bonne Année à tous.
    Philippe

  • Nicolas Dalmasse
    Nicolas Dalmasse

    A priori, on parle bien aéronautique dans cet article, et sur un site dédié.
    Cela permet de faire découvrir un livre qui sort de l’ordinaire à des gens intéressés par l’aéronautique en général.
    Personne ne vous oblige à cliquer puis lire un article, et encore moins à poster un commentaire aigri.
    Vous pouvez retourner dans votre tanière, l’hiver n’est pas fini…

    Bien cordialement et encore meilleurs voeux

  • Lavis

    Article parfaitement inutile, si ce n’est pour faire de la pub aux bouquins en question. Ceci s’appelle de la pub, tout simplement. On aurait pu trouver une lessive ou une marque de protestions périodiques tout aussi bien dans cet encart.

    • silve

      Commentaire parfaitement inutile, d’autant qu’il lui manque un minimum de relecture. Vous avez dit « bienveillance » ? En l’occurrence coup de pouce gentil et sans inconvénient pour un instructeur bénévole. Et vous, votre contribution ?

    • Catherine Bouroullec
      Catherine Bouroullec

      Il y a certains commentaires qui, eux, sont inutiles….

    • woodplane

      Je suis preneur de ce type d’information ici car je ne l’aurai pas forcement ailleurs.
      Donc merci Aerobuzz!
      Quant aux grincheux de service, c’est sans commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.