Accueil » Pilote de guerre… en version anniversaire illustrée

Pilote de guerre… en version anniversaire illustrée

Le premier chapitre de Pilote de guerre d'Antoine de Saint-Exupéry (édition 2020), avec en ouverture une illustration de Bernard Lamotte. © Gallimard

A l’occasion des 80 ans de la bataille de France, Gallimard propose une nouvelle édition du roman d’Antoine de Saint-Exupéry « Pilote de guerre » paru, quelques mois plus tôt, en février 1942, à New York sous le titre « Flight to Arras ». Cette édition grand format est illustrée par des dessins de Bernard Lamotte figurant dans l’édition américaine.

Dans Pilote de guerre, Antoine de Saint-Exupéry, officier aviateur au groupe II/33, évoque sa propre mission de reconnaissance aérienne du 23 mai 1940 au-dessus d’Arras. Ce jour-là, il s’envole d’Orly, aux commandes d’un Bloch 174, accompagné dans par deux compagnons du groupe II/33, le lieutenant Duterte, observateur, et le sergent Mot, mitrailleur. Il est escorté depuis Meaux par des chasseurs du I/33.

L’édition originale de l’ouvrage est parue aux États-Unis, en février 1942, sous le titre Flight to Arras. L’édition originale...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(1) { [0]=> int(31) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Merci de cette information. Du bon travail d’éditeur en vérité : rien ne vaut les éditions originales (ou complétées, comme ici) Fuyez comme la peste les éditions abrégées, simplifiées, où des « correcteurs » investis d’on ne sait quel pouvoir, se permettent de sabrer dans ce qui ne les intéresse pas – ou qu’ils jugent inapproprié à l’époque, quelle qu’elle soit.. Cela est vrai pour Rudel, Galland, Clostermann, Paul Codos dont le livre « Routes de ciel » fut massacré en « Routiers du ciel » dans la bibliothèque verte, mais aussi Jules Vernes, Jack London….

    Répondre
  • mon Noël!!!
    et aussi : Joyeux Noël à tous!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(31) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(31) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.