Accueil » Romain Hugault : « Je voulais montrer la quintessence du pilote »

Romain Hugault : « Je voulais montrer la quintessence du pilote »

Les éditions Paquet ont laissé carte blanche à Romain Hugault, pour ce livre, ce qui lui a permis de réaliser cette couverture faisant la part belle à l’humain, avec l’avion au second plan. Il y aura également dans le livre des dépliants de quatre pages dont les dessins originaux mesurent 1m20 de large ! © Romain Hugault

Dans un livre qui sera publié cet automne 2020, le dessinateur de bande dessinées laisse libre cours à son talent et met en couleurs la vie de pilote d’Antoine de Saint Exupéry. Voici en avant-première le dessin de couverture, marqué comme toujours par le souci de l’exactitude technique et de la belle lumière…

Il est 8h30 heures du matin en ce 31 juillet 1944 et Antoine de Saint Exupéry est installé dans son P-38, solidement harnaché, prêt à décoller. Le soleil vient de se lever sur la Corse et il éclaire d’une lumière douce l’écrivain pilote. Celui-ci nous regarde, un très léger sourire aux lèvres. Sait-il qu’il ne reviendra jamais de cette mission ? A quelques jours du débarquement en Provence, la mort n’est pas une certitude, mais elle reste une éventualité bien...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

11 commentaires

array(3) { [0]=> int(6) [1]=> int(1270) [2]=> int(4652) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Jean-Baptiste Berger

    @xav520
    …Et un article avec débat (où vous étiez déjà intervenu) a été publié sur Aerobuzz il y a trois ans sur les certitudes et les hypothèses de la mort de l’écrivain, basé sur un document rédigé par une équipe d’enquêteurs très sérieux.
    Peut-être avez-vous des informations inédites ?
    Je suis intéressé (sans arrière pensée)
    Bien à vous

    Répondre
  • par Jean-Baptiste Berger

    @xav250
    Je croyais aussi que ces preuves, non seulement existaient, mais en plus avaient été repêchées ,identifiées et étaient maintenant le bien du musée de l’air et de l’espace. (La fameuse gourmette de St Ex. ainsi que des pièces de l’épave de l’avion dont les N° de série correspondaient à celui du pilote disparu).
    J’en connais l’inventeur, qui est loin d’être un farfelu.
    Pour le pilote Allemand, aucune certitude, mais comment pouvez-vous être si affirmatif ?

    Répondre
  • par Catherine Bouroullec

    Inconditionnelle de Monsieur Chabert, fan de BD en gêneral et de Romain en particulier, j’en VEUX un tirage de tête dédicacé. Qui pourrait m’aider ? 😍

    Répondre
  • Oui, je suis aussi un inconditionnel d’Hugault, et un ami de Bernard Chabbert. Mais l’un et l’autre ont-ils parcouru mon troisième livre sur Saint-Ex , à savoir « Saint-Exupéry, ses combats » ? Le livre contient de nombreuses photos de l’écrivain-pilote jamais publiées jusqu’alors, et quelques révélations.
    Pour info, les archives alliées disent qu’il n’y avait pas de Me-109 en l’air dans le ciel de Provence le 31 juillet 1944 ! Certes, on n’est sûr de rien.
    S’il est encore temps…
    Bien amicalement.
    Bernard

    Répondre
    • par Jean-Baptiste Berger

      Bonjour Bernard,
      Je croyais que le pilote Allemand ayant abattu le P38 de St Ex. était connu et qu’il volait sur un FW190.
      La légende (mais tu es sûrement le mieux placé pour la confirmer) veut que cet homme, frère du chanteur Yvan Rebrov, a été très affecté de découvrir, après la guerre, sur quel adversaire d’exception il avait tiré ; c’était lui même un grand admirateur de l’écrivain.
      Cette histoire, même triste, me plaisait bien.

      Répondre
      • Certes, mais surtout complètement fausse…
        Tant qu’on ne retrouvera pas des débris de son avion avec des traces de combat, il n’y aura aucune preuve ‘archéologique’… on risque d’attendre un peu…

        Répondre
    • Et il y a eu tant d’autres combattants non médiatisés car discrets, qui sont dans l’ombre de personnages devenus célèbres quelquefois malgré eux, mais tout aussi méritant, sans doute!…

      Répondre
  • Merci Gil et merci à tous les journalistes qui participent à cette superbe idée de mettre en lumière par la photo et/ou le dessin l’AVIATION !!!
    S’agissant de Romain, je ne peut être  »impartial », étant un inconditionnel ;-))
    Bravo à lui pour ses œuvres, et j’attends avec grand plaisir et grande impatience la parution de ST EX ! ! !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(3) { [0]=> int(6) [1]=> int(1270) [2]=> int(4652) } array(0) { }

array(3) { [0]=> int(6) [1]=> int(1270) [2]=> int(4652) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.