Accueil » Défense – brèves » Le Dash 8 P-4 pour la patrouille maritime

Le Dash 8 P-4 pour la patrouille maritime

Le Q400 se positionne sur le marché des avions de patrouille maritime avec sa version P-4. © De Havilland Aircraft of Canada

De Havilland Canada et PAL Aerospace ont annoncé le lancement du développement d'une version de patrouille maritime du DHC-8 Q400 baptisée Dash 8 P-4. Outre ses capacités PatMar, l'appareil pourra aussi effectuer du recueil de renseignement (ISR)

Cette alliance a pour objectif le marché de la Royal Malaysian Air Force où une compétition oppose déjà ATR 72MP, P-8 Poseidon et Casa 295.   Le P-4 pourrait donc faire office d’outsider de dernière minute.

Le P-4 disposera d’une perche de détection magnétique (MAD) et d’un équipement interne adapté. Il disposera aussi de réservoirs de carburant additionnels pour prolonger son autonomie.

Ce n’est pas la première fois que le Dash 8 est proposé pour des missions spéciales puisque L3 promeut déjà le...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(1) { [0]=> int(34) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Solution désespérée de rattrapage de dernière minute d’un avion en fin de vie, et que d’ailleurs les compagnies civiles ont arrêté d’acheter pour de bonnes raisons.
    N’ira pas plus loin qu’un maquette sur un stand de salon (comme jadis l’Alpha-Jet Lancier, le Super-Etendard terrestre, et j’en passe)
    Il faudrait aussi que les Canadiens soient des spécialistes reconnus de la lutte ASM, tant au niveau industriel que militaire, ou que des discussions avancées aient eu lieu avec des industriels étrangers…..ce qui n’est le cas ni pour l’un ni pour l’autre.
    Bref, chez Boeing, ATR et Casa on peut dormir tranquille.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(34) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(34) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.