Accueil » Le LCA indien prend son premier brin

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Le LCA indien prend son premier brin

Le chasseur monoréacteur de Hindustan Aeronautics réalise ses premiers essais d’appontage… terrestres. Un premier pas vers l’embarquement de l’appareil indien sur porte-avions.

20.09.2019

En décembre 2016, alors que l’avion avait effectué ses premiers essais de décollage depuis un Skyjump depuis déjà deux ans, la marine indienne se plaignait du surpoids du Tejas marin. L’appareil a-t-il à présent atteint son poids de forme qui en fera un avion opérationnel ? © Indian Navy

C’est une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux qui le montre : un LCA en essais apponte sur terre et crochète un brin d’arrêt. La scène se passe à Goa, au sein des installations d’essais de la marine indienne qui simulent un pont de porte-avions. L’appareil en question est un proche dérivé du Tejas Mk1, un chasseur léger motorisé par un réacteur américain General Electric F404. Le fuselage et le train d’atterrissage ont  été renforcés pour encaisser les chocs à l’appontage.

Ces premiers essais arrivent avec plusieurs années de retard sur la feuille de route de la marine indienne qui avait initialement évoqué 2017 pour les premiers essais à la mer. Ceux-ci devraient intervenir dans les mois à venir à bord de l’INS Vikramaditya, ex porte-aéronefs soviétique, ou de  l’INS Vikrant, fabriqué en Inde et qui devrait entrer en service début 2020.

Les deux navires ne sont pas équipés toutefois de catapultes, les décollages se faisant avec l’assistance d’une rampe inclinée, ce qui limite de facto les capacités d’emport des avions. La marine indienne souhaite également se doter de 57 chasseurs embarqués modernes, dans le cadre d’une compétition qui devrait opposer le Boeing Super Hornet, le Rafale de Dassault et une version embarquée du Saab Gripen.

Frédéric Lert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.