Accueil » L’Ardiden 3C obtient sa certification EASA

L’Ardiden 3C obtient sa certification EASA

Safran Helicopter Engines a reçu de l’EASA (Agence Européenne de la Sécurité Aérienne) le certificat de type du moteur Ardiden 3C. Ce moteur, qui équipe l’hélicoptère AC352 d’Avicopter, a été développé en partenariat avec Dongan et HAPRI, des sociétés appartenant au consortium Aero Engine Corporation of China (AECC).

23.04.2018

Moteur Ardiden 3C de Safran Helicopter Engines © Safran Helicopter Engines

Connu en Chine sous la désignation WZ16, sa certification par la CAAC (Civil Aviation Administration of China) est prévue pour septembre 2019. L’Ardiden 3C/WZ16 sera le premier moteur d’hélicoptère à être certifié par l’EASA et la CAAC.

« Cette certification est décisive pour le programme Ardiden 3C/WZ16. Elle confirme l’excellent comportement du moteur et marque une étape très importante dans le programme d’essais en vol de l’AC352. Notre objectif est maintenant d’obtenir la certification CAAC, tout en continuant à soutenir Avicopter pour l’entrée en service de l’hélicoptère », a déclaré Franck Saudo, Président de Safran Helicopter Engines.

L’Ardiden 3C/WZ16 est un moteur de nouvelle génération de la classe de 1700 à 2000 shp. Il se caractérise par une architecture compacte, un des meilleurs rapports poids-puissance de sa catégorie et des coûts d’utilisation bas, affirme le motoriste. Selon la même source, la consommation en carburant est inférieure de 10 % à celle des autres moteurs de cette gamme de puissance.

La campagne d’essais en vol de l’Ardiden 3C a débuté en décembre 2016 avec le vol inaugural de l’AC352. Une variante de ce moteur, l’Ardiden 3G, a également été sélectionnée par Russian Helicopters pour motoriser le Ka-62, qui a réalisé son premier vol en mai 2017.

Depuis les premiers essais au banc de ces deux moteurs, la campagne de certification et de mise au point de l’Ardiden 3 a accumulé plus de 10. 000 heures d’essais, ce qui lui conférera un très haut niveau de maturité au moment de son entrée en service.

La Chine est un marché stratégique pour Safran Helicopter Engines. Un hélicoptère sur deux y est équipé de moteurs fabriqués par Safran, ou construits sous licence, ce qui représente un total de 500 moteurs en service. Ce niveau de marché est le résultat d’une coopération avec l’industrie chinoise débutée il y a 40 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.