Accueil » Airbus vise 860 livraisons d’avions en 2019

Airbus vise 860 livraisons d’avions en 2019

Sur les neufs premiers mois de 2019, Airbus a réalisé un chiffre d’affaires consolidé en hausse (+14% à 46,6 milliards d’euros) et livrés 571 avions commerciaux (503 un an plus tôt). Son principal concurrent, affecté par les déboires du 737 MAX, a livré 301 appareils sur cette même période (568 un an plus tôt).

30.10.2019

La Famille A320 d'Airbus, indétrônable vache à lait de l'avionneur, avec 422 avions livrés sur les 9 premiers mois de l'année. A noter que côté marché militaire, Airbus a livré 10 A400M sur cette période. © Airbus

C’est une diminution en livraisons (-47%) sans équivoque pour Boeing, mais aussi en chiffres d’affaires en recul de 39% (atteignant un peu moins de 41 Md$). Pour l’avionneur européen en revanche, ces résultats reflètent principalement la montée en cadence de l’A320neo et les performances financières du programme A350 « en passe d’atteindre son seuil de rentabilité sur l’année ».

Au 30 septembre 2019, le carnet de commandes d’Airbus atteignait 7.133 avions commerciaux. Sur les 571 avions livrés au 30 septembre 2019, on dénombre 33 A220, 422 avions de la famille A320, 34 A330, 77 A350 et 5 A380. Airbus Helicopters a en outre livré 209 appareils et « enregistré un chiffre d’affaires stable, la croissance du volume d’activité de services ayant compensé l’échelonnement des programmes. » En septembre, Airbus Helicopters a livré le 1000ème Super Puma.

Chez Airbus Helicopters, la forme retrouvée du programme Super Puma

Au cours du seul troisième trimestre, Airbus a enregistré 303 commandes brutes d’avions commerciaux dont 20 A330neo et 22 A350 XWB, et 127 commandes nettes. C’est là aussi beaucoup plus que chez Boeing qui a livré sur cette période 62 avions contre 190 sur ces mêmes mois 2018. C’est un recul de 67% qui se traduit pour la division « avions commerciaux » par un plongeon de 41% de son chiffre d’affaires trimestriel (8,249 milliards $ contre 14,071 Md$).

Dans un communiqué, le CEO d’Airbus Guillaume Faury a confirmé l’objectif d’une cadence mensuelle de 63 exemplaires de la famille A320 en 2021. S’agissant du programme A320, la version NEO a représenté 338 des 422 livraisons totales. La montées en cadence de l’A321 ACF (Airbus Cabin Flex) devrait continuer de s’accélérer au T4 2019 et « les efforts se poursuivront tout au long de l’année 2020 pour améliorer sa maturité industrielle » a précisé Airbus. L’avionneur avait rencontré en effet un problème de « gestion de configuration » internes l’an passé sur ces sites d’assemblages allemands, conséquences des retards de livraisons des motoristes et de l’ambitieuse montée en cadence de la production de la famille A320.

Le 737MAX fait souffrir Boeing

Boeing mise toujours sur la remise en service du 737 MAX à partir du quatrième trimestre 2019 avec une augmentation progressive des cadences de production du 737 de 42 à 57 unités par mois d’ici à la fin de l’année 2020.

Jérôme Bonnard

Le 737MAX fait souffrir Boeing

Retrouvez nous en podcast et vidéo

Un commentaire

  • Marcello

    Gare au triomphalisme exagéré car comme Faury l’a déclaré lui même, la configuration ACF bien plus complexe que prévue et qui doit etre la norme sur tous les futurs A321neo, continue de poser des problèmes d’industrialisation et ne sera de série, au mieux, que fin 2021 soit plus d’un an de retard…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.