Accueil » Boom a choisi un site d’assemblage pour l’avion supersonique Overture

Boom a choisi un site d’assemblage pour l’avion supersonique Overture

L'avion supersonique Overture devrait être produit en Caroline du Nord à partir de 2024. © Boom

C'est à Greensboro, en Caroline du Nord, que sera construit l'avion supersonique de Boom. L'usine de 37.000 m² devrait sortir de terre en 2022 et emploiera 2.400 personnes d'ici à 2032. La production de l'Overture devrait débuter en 2024.

La startup Boom a choisi l’aéroport international de Piedmont Triad, à Greensboro, pour installer l’usine d’assemblage final de l’Overture.

L’assemblage et les tests sur le supersonique en devenir seront entrepris depuis l’aéroport de Greensboro, où seront également livrés les avions aux clients.

Le choix de Greensboro a été motivé par la présence de sous-traitants dans les environs de l’aéroport, mais aussi par la proximité du site avec la côte Atlantique. Les essais de l’Overture devraient avoir lieu, selon Boom, au-dessus de l’océan,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(1) { [0]=> int(33) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Gilles Rosenberger

    Comment croire à un tel projet ?
    A l’orée d’un monde où l’énergie décarbonée sera rare et chère ?
    Le marché potentiel de ce type de machine se restreint par rapport aux années antérieures (avant la prise de conscience de l’urgence climatique) et le business plan va avoir du mal à trouver son équilibre.
    Ainsi vont les bulles.

    Répondre
  • par Jean Baptiste Berger

    @PlasticPlane
    …J’aime bien ! 😁
    …Et je suis également 100% en accord avec Lavidurev qui, sur le même thème il y a peu avait très justement souligné que, un demi-siècle après Concorde, les Américains ont quasiment repris entièrement la formule élaborée par les ingénieurs de l’Aérospatiale.
    Ces derniers n’avaient pourtant pas le dixième des moyens (CAO et simulation numérique, entre autres) dont disposent aujourd’hui ceux de Boom. Ils n’avaient pas, non plus, les 50 annėes d’expėrience mondiale en matière d’aviation supersonique militaire.
    Comme quoi ils étaient plutôt bons, les Français, à l’époque !
    Et juste pour irriter nos sempiternels « béni-oui-oui » qui nous bassinent en rėpėtant comme des perroquets tout ce que répand la propagande Américaine actuelle dans tous les domaines (sociologique, politique, stratégique, du style wok, genre, racialisme, peur des Russes, terreur climatique et j’en passe…) je constate un fait avéré : les Américains lorsqu’ils nous copient, ne le font que pour le meilleur !
    Jean-Baptiste Berger.

    Répondre
  • « Boum, quand vot’ moteur fait boum »…
    Désolé, j’ai pas pu m ‘en empêcher 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(33) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(33) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.