Accueil » Embraer propose une transformation cargo pour ses avions de transport régional

Embraer propose une transformation cargo pour ses avions de transport régional

Le fret peut être chargé sur les sièges. Jusqu'à 70 % des sièges peuvent aussi être retirés pour ranger les colis sur le plancher de la cabine. © Embraer

Embraer a publié des Dispositions techniques pour les familles d'avions commerciaux ERJ 145 et E-Jets, y compris les E-Jets E2, qui expliquent comment charger le fret en cabine. Un bulletin de service est disponible pour le biturbopropulseur EMB 120.

Face à la baisse importante du nombre de passagers des compagnies aériennes et à la demande croissante de capacité de fret aérien, Embraer a développé des solutions de transport de fret pour sa gamme d’avions commerciaux. L’ANAC, l’autorité de régulation de l’aviation civile du Brésil, a accordé une exemption pour le transport de fret supplémentaire en cabine sur les EMB 120, ERJ 145 et E-Jets.

En plus de placer de petits paquets dans les compartiments supérieurs et les coffres de rangement,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(2) { [0]=> int(33) [1]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par Thierry Pradines

    Cette solution ne pourra intéresser que les transporteurs de frêt capables de facturer des taris élevés aux clients ( expéditeurs des colis) . En effet la manutention ,forcément manuelle, de ces colis pour le chargement et déchargement de l’avion, va couter cher en main d’oeuvre . Je me demande quel marché peut viser une telle proposition .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(33) [1]=> int(30) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(33) [1]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.