Accueil » Le renfort de Boeing arrive à point nommé pour Embraer

Le renfort de Boeing arrive à point nommé pour Embraer

Alors que le gouvernement brésilien vient de donner son feu vert à la prise de contrôle des avions commerciaux d’Embraer par Boeing, l’avionneur brésilien annonce des résultats 2018 décevants.

17.01.2019

Suite à une sortie de piste en mai 2018, le programme KC-390 d'Embraer a pris du retard. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

L’intégration des avions commerciaux d’Embraer dans le catalogue de Boeing et la prise en charge de la commercialisation du programme d’avion militaire KC-390 par l’avionneur nord-américain arrivent à point nommé. La prise de contrôle semble relever moins du soutien que du sauvetage. En effet, les résultats 2018 que vient de publier Embraer ne sont pas ceux attendus.

Si les livraisons d’avions commerciaux sont conformes à ce qui étaient prévu, c’est-à-dire entre 85 et 95, celles d’avions d’affaires sont nettement en retrait : 91 livrés alors que l’objectif était compris entre 105 et 125. Quant au KC-390, la sortie de piste du premier prototype en mai 2018 coûte cher, en retard et en surcouts. En termes de chiffres d’affaires, cela se traduit par des résultats conformes à ceux escomptés pour les avions commerciaux (entre 2,3 et 2,45 Md$), mais en-dessous pour les avions d’affaires (1,1 Md$ contre 1,35 à 1,56 Md$ prévus) et pour le militaire (0,6 Md$ contre à 0,8 à 0,9 Md$ prévus).

Pour 2019, compte tenu du très lent redressement du marché de l’aviation d’affaires, Embraer s’est fixé un objectif entre 90 et 110 livraisons et ce malgré le démarrage des livraisons de son nouveau modèle Praetors. Concernant les avions commerciaux, la barre est fixée entre 85 et 95. Embraer prévoit aussi de livrer 2 KC-390 et 10 A-29 Super Tucano. Il vise un chiffre d’affaires compris entre 5,3 et 5,7 Md$ et un bilan à l’équilibre. Pour 2020, du fait du passage des avions commerciaux sous l’aile de Boeing, le chiffre d’affaires escompté doit se situer entre 2,5 et 2,8 Md$.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.