Accueil » Le Stratolaunch a revolé

Le Stratolaunch a revolé

Après son vol inaugural d'avril 2019, le Stratolaunch était resté cloué au sol. Mais le projet n'était pas mort et ce 29 avril 2021, deux ans plus tard, l'immense bipoutre de 117 mètres d'envergure a repris l'air depuis sa base de Mojave.

30.04.2021

"Roc" au décollage depuis Mojave. © Stratolaunch

Cette longue interruption est la conséquence du décès de Paul Allen, à l’origine de ce programme. Alors que le projet était annoncé pratiquement annulé, il a été relancé par de nouveaux investisseurs.

Attendu depuis quelques jours et reporté en raison de vents trop importants ce deuxième vol marque une nouvelle étape dans la mise au point du futur lanceur spatial qui reste le plus encombrant des avions jamais construits.

Quelques secondes avant l’atterrissage, « Roc » passe à côté de son concurrent, le 747 « Cosmic Girl » de Virgin Orbit.

Le décollage de l’appareil, désormais baptisé « Roc », a eu lieu à 7h29 locales (16h29 heure de Paris) pour une mission d’essais d’une durée de trois heures et 10 minutes avec un profil très proche de celui du vol inaugural. Voici donc ce très ambitieux projet relancé !

FrM

 

Le Stratolaunch a volé

Stratolaunch s’envole vers la recherche hypersonique

Retrouvez nous en podcast et vidéo

5 commentaires

  • Arty

    Les Stabilo devraient être réunis aussi

    • PlasticPlane

      Allez, poussons le raisonnement jusqu’au bout, et réunissons aussi les deux fuselages 🙂 🙂

    • Jean-Mi

      C’est une bonne idée, mais ça peut gêner la charge utile centrale (fusée)
      Scaled composite à une longue expérience d’avions bipoutres qui on tous très bien volés. Depuis le Voyager jusqu’au Virgin Global Flyer, en passant par d’autres machines moins connues genre Boomerang ou Pond Racer. Il y a le white knight aussi qui porte le Space ship one, et maintenant les versions 2 de ces avions…
      Aujourd’hui, ils font « the Roc »… Ca commence à en faire pas mal !

  • precesseur

    Bon, il n’ya pas besoin d’être ingénieur en aéronautique (ce que je suis, sans avoir exercé dans le métier), juste bricoleur de ses mains pour savoir, sans calcul de structure ou d’efforts arérodynamiques par éléments (ou volumes) finis, que cette ‘chose’ ne peut pas voler ou tout au moins revenir en entier du monde réel et repartir.

    • Jean-Mi

      C’est vrai qu’après deux vols réussis on peut factuellement affirmer que cet avion ne vole absolument pas et ne résiste pas aux efforts du vol normal… Le NTSB va être super content pour faire l’enquête du crash : l’épave est entière et en état de marche ! Ca va être plus facile…
      Plus sérieusement, je reste circonspect sur cette partie centrale d’aile, reliant les deux demi-avions, qui prend tous les efforts du monde, en particulier en torsion. Ca doit être méchamment renforcé et lourd… Mais Scaled Composite sait qu’il fait et a l’expérience de plusieurs avions de ce genre… plus petits…
      J’attends les essais en charge !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.