Accueil » L’Espagne décidée à électrifier son transport aérien régional

L’Espagne décidée à électrifier son transport aérien régional

Le consortium formé par les compagnies aériennes Volotea et Air Nostrum, et la start up Dante Aeronautical a présenté au ministère des Transports espagnol (MITMA) un projet d’électrification de flotte existante d’avions de 9 à 19 sièges.

2.04.2021

Le DAX19 de Dante Aeronautical, un projet de commuter électrique de 19 places. © Dante Aeronautical

L’Espagne a lancé un programme de soutien « du transport durable et numérique » qui s’inscrit dans « le plan de relance, transformation et résilience ». Le projet prévoit « la transformation et l’électrification de flottes d’avions de court et moyen-courrier pour un transport aérien régional plus durable en Espagne, qui permettra de favoriser la cohésion territoriale par l’amélioration des communications avec les zones périphériques, et notamment les îles ».

Ce projet propose la transformation et l’électrification de flottes d’avions en service pour en faire des appareils 100 % électriques. Il englobe la conception, l’ingénierie et la mise en œuvre des modifications nécessaires à l’adaptation d’avions traditionnels de faible capacité (entre 9 et 19 passagers) et l’investissement dans le développement de technologies pour moteurs à propulsion à énergies alternatives avec l’objectif de réduire les émissions en vol. « Cette alternative permet un traitement beaucoup plus rapide, évitant ainsi le long et coûteux développement d’un avion à partir de zéro. », expliquent les porteurs du projet, qui annoncent par ailleurs la certification du premier avion pour 2024 : « s’en suivra ensuite une période d’industrialisation et de mise en service qui aboutira à la mise en opération complète de plusieurs modèles d’avions en 2026 ».

L’idée de Dante Aeronautical est de procéder par étapes en commençant par transformer des avions existants en avions électriques. © Dante Aeronautical

Le leadership technique du projet a été confié à Dante Aeronautical, une entreprise technologique du secteur basée en Espagne et en Australie, spécialisée dans la fabrication avancée de matériaux, d’aérodynamique et d’intégration de puissantes installations électriques. Volotea et Air Nostrum participeront au projet en fournissant des informations sur le marché et surtout, en soutenant le travail de leurs équipes techniques respectives. Les deux compagnies aériennes espèrent être pionnières dans l’utilisation de cette technologie sur les itinéraires régionaux.

Le consortium a présenté une proposition pour un budget total de 42 millions d’euros en réponse à l’appel à manifestation d’intérêt du Ministère des Transports, de la Mobilité et de l’Agenda urbain (MITMA) dans le cadre du Programme de soutien du transport durable et numérique du Plan de récupération, transformation et résilience España Puede (« L’Espagne peut »). Le consortium espère cofinancer le projet via ce partenariat public-privé.

Echéance norvégienne

Retrouvez nous en podcast et vidéo

3 commentaires

  • Arminius

    Le plus dur sera d’installer des caténaires assez hauts et de traverser les fleuves sans déranger les poissons, surtout en avril.

  • Jean-Mi

    Heu, c’est quoi ce délire ? Cette nouvelle histoire propose de remotoriser en moins de 3 ans des avions existant mais ne sait montrer en image de synthèse que des avions inexistants et de formule non-classique ?
    On est bien le 2 avril aujourd’hui ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.