Accueil » Liebherr-Aerospace lance la production en série de composants imprimés en 3D

Liebherr-Aerospace lance la production en série de composants imprimés en 3D

Liebherr-Aerospace a lancé la fabrication de composants imprimés en 3D pour Airbus. Suite à l’accord passé avec l'avionneur européen, Liebherr équipera d'abord l'A350 XWB de supports pour le train d'atterrissage avant.

22.01.2019

Vue dans la chambre de fabrication de l’imprimante 3D. © Liebherr

Liebherr franchit une étape cruciale. Après plusieurs années d’expérimentation et de mise au point, en collaboration notamment avec Airbus, l’équipementier allemand passe à la fabrication additive en série. Les supports de train produits pour le programme A35XWB représentent les toutes premières pièces d’un système destiné à Airbus, ayant obtenu la qualification pour impression 3D.

Support de capteur de train d’atterrissage avant développé par Liebherr. La pièce réalisée en impression 3D est plus légère (gain de 29%) et deux fois plus rigide. © Liebherr

« Cette étape majeure confirme notre statut de pionnier et de partenaire de choix dans le monde aéronautique, » explique Josef Gropper, Directeur général et Directeur opérationnel de Liebherr-Aerospace & Transportation SAS. « Nous prévoyons de fabriquer des composants plus complexes dans le futur afin d’exploiter pleinement le potentiel offert par la fabrication additive. »

À l’automne 2017, Lindenberg GmbH, centre d’excellence de Liebherr pour les systèmes de commande de vol, les trains d’atterrissage et les boîtes de transmission, a reçu l’autorisation de l’Office fédéral allemand de l’aviation (Luftfahrtbundesamt, LBA) de produire des composants par fabrication additive. Depuis cette date, Liebherr a lancé la production en série par impression de pièces en titane de classe 2 et 3 et les a livrées conformément au formulaire 1 de l’EASA.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.