Accueil » Industrie – brèves » Safran teste un système propulsif hybride électrique

Safran teste un système propulsif hybride électrique

La feuille de route propulsion hybride électrique de Safran vise une mise sur le marché de ces technologies d’ici 2025. © Remy Bertrand / Safran

Safran franchit une étape importante dans la propulsion hybride électrique, avec le premier essai au sol d’un système de propulsion distribuée. Le test s’est déroulé sur une zone d’essais de Safran Helicopter Engines, près de l’aéroport Pau-Pyrénées, en France.

Dans un système de propulsion distribuée hybride électrique, un turbogénérateur (composé d’une turbine à gaz et d’une génératrice) est couplé à des batteries. L’ensemble alimente plusieurs moteurs électriques entrainant des rotors générant l’effort propulsif. La puissance est distribuée sur l’ensemble du système de manière optimale, grâce à un système de gestion de puissance de nouvelle génération. Les moteurs électriques sont pilotés par une électronique intelligente, entièrement intégrée.

Durant cet essai, plusieurs modes de fonctionnement ont été testés et validés avec les...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

8 commentaires

array(1) { [0]=> int(33) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • C’est un bon début de drones géants, hybride ou piles à combustible avec réservoir d’hydrogene, voilà les prémisses de l’aviation du futur

    Répondre
  • Bonjour,
    – J’aimerai connaitre la vitesse de rotation de la génératrice et quelle sont les pertes dans le réducteur qui la sépare du turbo-moteur ?
    – @ Renaud, c’est drôle on a tous imaginé un truc comme ça, puis on a découvert la notion de rendement. Mais bon le WEB est plein de projet surnuméraire, ou moins ça fait rire !

    Répondre
  • par Renaud Fortuner

    J’avais trouvé mieux : un moteur électrique faisait tourner l’hélice de l’avion que je rêvais de construire. L’axe de l’hélice devait actionner un générateur qui allait produire de l’électricité pour faire tourner le moteur électrique … Ingénieux non ? J’avais 12 ans à l’époque.

    Répondre
  • Ca ne reponds pas à la question, vous tournez autour tout simplement.
    Ca me fait penser au moineau electrique d’Airbus avec 2 fans : l’art de broyer des millions d’euros pour quels resultats (un aeroplane avec 2 fans et des batteries : bravo) ?
    « on doit atteindre… » : des chiffres svp avant de publier des bidules dont on ne sait rien en terme de rendement.
    Pour le moment le bazar produit du vent à très cher !
    Des effets d’annonces encore et toujours !
    Le taxi electrique sur A320 je l’attends encore sur mon piege.
    Point positif : bravo d’essayer ?

    Répondre
  • Je veux bien mais, combien d’ernergie consommée par l’APU pour produire combien d’energie en sortie des ventilateurs electriques ?

    Répondre
    • Ce n’est pas un APU, mais un turbo générateur, avec une gestion intelligente de la puissance consommée on doit atteindre une économie très intéressante comparé à un système de transmission mécanique, de toute façon il faut bien faire des tests pour le savoir.

      Répondre
  • Voilà qui va bien!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(33) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(33) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.