Accueil » Lancement de la chaire « Safety Management » ENAC-AIRBUS

Lancement de la chaire « Safety Management » ENAC-AIRBUS

De gauche à droite : Corinne Bieder, responsable du programme de recherche « Sécurité-Sûreté » de l'ENAC, Olivier Chansou, Directeur général de l'ENAC, Yannick Malinge, Airbus Senior Vice-President and Chief Product Safety Officer et Eric Francois, Président du Fonds de dotation ENAC. © ENAC

Cette chaire a pour objectif d'aborder les nouveaux enjeux de sécurité soulevés par les mutations du paysage aéronautique mondial et par la numérisation d'un secteur en pleine transformation. Elle est dirigée par Corinne Bieder, Responsable du programme de recherche « Sécurité-Sûreté » de l'ENAC.

Le premier axe de la chaire visera à proposer un ensemble de démarches et guides méthodologiques permettant d’appréhender et d’analyser les différents contextes dans lesquels évoluent l’aviation commerciale dans leurs différentes dimensions (culture, évolution du trafic aérien, infrastructures, économie, sociologie, etc.). Cette caractérisation permettra de définir les leviers les plus adaptés, afin d’améliorer avec les acteurs locaux les pratiques en lien avec la sécurité.

Le second axe de la chaire visera à développer une démarche et des outils permettant l’exploitation de...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

Un commentaire

array(1) { [0]=> int(36) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Si le lancement atteint la vitesse de libération des fusees , Airbus aura réussi a satelliser l Enac et il faudra monter haut chercher les retombées en orbite !
    De toute façon , il faut sortir du berceau , AI ou pas , l avenir du futur dépasse’ nous le dira quand les joyeux robots auront pris notre place , je m étonne d’ailleurs de ne jamais avoir vu un robot père Joyeux Noël a tous !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(36) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(36) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.