Accueil » Coronavirus : l’A380 d’HiFly se pose à Istres

Coronavirus : l’A380 d’HiFly se pose à Istres

Le 2 février 2020, en début d’après-midi, l’A380 de la compagnie portugaise HiFly affrété par le gouvernement français s’est posé sur la base aérienne d’Istres avec 250 personnes à bord, en provenance de Wuhan (Chine).

3.02.2020

L'A380 d'HiFly au roulage sur la base aérienne d'Istres, en direct sur les chaines d'information en continu. © Aerobuzz.fr

Après un A340 de l’Armée de l’air (31 janvier 2020, 200 passagers), c’est donc un A380 privé qui a été utilisé pour rapatrié un deuxième contingent d’expatriés européens en Chine. L’A380 appartient à la compagnie portugaise HiFly. Il s’agit du premier A380 d’occasion ayant changé d’opérateur. Il appartenait initialement à Singapore Airlines qui l’a retiré de sa flotte fin 2017. Cet appareil offre 480 places réparties en trois classes (21 sièges en Première, 60 en Affaires et 399 en Eco).

10 commentaires

  • Tony

    Je suppose que les pays concernés (comme le mien) paient leur part du côut. Vu la taille de l’appareil on pouvait facilement séparer les groupes et il s’aurait pu que le nombre de personnes à répatrier augmont entre affrèttement et arrivé à déstination. Mais je trouve quand même que les gouvernements exagèrent un peu. L’opinion publique initie à l’activisme. Faut voire les relations et pas seulement les nombres absolues.

  • Pof

    Une bonne nouvelle pour les rapatriés.
    Un bonne nouvelle pour tout le monde aussi ?

    • Jean-Mi

      Pourquoi cette psychose, Pof ?
      La simple épidémie de grippe annuelle va faire plus de mort en France que d’accidenté de la route pour un an…
      Et il semble pour le moment que si ce virus est très épidémique, il serait moins mortel que la grippe…
      Dingue cette ambiance de panique globale ! Comparons avec le nombre de Français actuellement porteurs de la grippe, et on pourra soit rire, soir aussi avoir peur. On fait pareil avec le rhume ? Je suis sûr que l’on a quelques morts par an à cause du rhume…
      Moi qui prend les transports en communs parisiens tous les jours, je trouve très anxiogène et détestable de croiser ces personnes portant des masques, qui d’ailleurs ne servent à rien pour les protéger eux qui se savent sains et ont juste peur, alors n’en rajoutons pas.
      L’avion est aujourd’hui un vecteur de maladie extraordinaire. Un virus qui apparaît quelque part dans le monde peut-être à l’autre bout du monde en moins de 24 heures, sans efforts. C’est factuel.
      Quand c’est une saloperie comme ébola, on peut paniquer.

      • stephane

        vous etes mal renseigné. et puis sile monde veulent prendre des précautions de plus ils sont libre. Vous jugez ces personnes. Votre attitude est a revoir.

      • Pilotaillon du 21eme siècle

        Si au fond je suis d’accord avec Jean-Mi, il n’en demeure pas moins que l’homo vulgaris de moins de 70 ans n’a connu que des années fastes, sans autre problèmes collectifs (je ne parle que d’eux) que des disfonctionnements des accessoires de vie sans lesquels on est « au bout de sa vie »…
        Difficile de comprendre ce manque de « robustesse » à l’adversité, mais humblement je m’interroge sur ma réaction si j’étais assailli par la peur.
        Je ne peux pas non plus nous souhaiter des années noires, qui obligeraient pour survire, à sortir, de la zone de confort dans laquelle la société* actuelle souhaite nous conserver, pour tout un tas de raisons, utilisant notre « flèmardise » si naturelle.
        Qui prend les escalier dans le métro ? Alors que tous les messages nous disent qu’il faut se bouger et que l’exercice contribue à une meilleure santé, ou bien prendre le bus pour réduire la consommation pétrole, et j’en passe.
        Donc la psychose n’est peut-être qu’une conséquence.
        Pourtant, tout un chacun garde en tête : « la peur est une mauvaise conseillère »…
        Principe de précaution un jour, précaution toujours !

        *C’est quoi au fait, la société ?

      • bgse

        Contrairement à ce que dit stéphane, vous êtes bien renseignés, autant que moi.
        Pas besoin de faire beaucoup d’effort. Une simple recherche sur internet suffit.

        Et donc je suis entièrement d’accord avec vous, et vous avec moi.
        Ce que vous expliquez, je me tue à l’expliquer à qui veut l’entendre.

        Stéphane, si le monde veut prendre des précautions, pourquoi n’en prennent-ils pas avec la grippe ? En France, 3 mois par an, on devrait tout arrêter en attendant le pic de grippe.

        C’est juste que c’est un nouveau virus, donc, ça fait peur, et certains journalistes s’en sont emparé comme d’une nouveau moyen à faire cliquer les gens sur leurs articles !!
        Les gens pensent que parce qu’on en parle beaucoup aux infos, c’est important.

        Alors qu’on ne parle jamais de la surpopulation mondiale, de l’inquiétante augmentation au 20ème siècle de l’espérance de vie (les « progrès » de la médecine), du désir de 70% de la population de vivre comme les 30% autres, c’est à dire de consommer autant, polluer autant, manger autant de viande rouge etc, de l’augmentation à très court terme du niveau des océans (2 mètres dans 100 ans), du fait que l’homo sapiens n’est pas, à la base, une espèce monogame (la preuve tous les jours depuis des millénaires !!!), et qu’on nous force pourtant à vivre comme tel (société « civilisée »), et que ça pose donc tout un tas de problèmes.
        Bon je m’égare.
        Ce sont pourtant ces sujets qui devraient faire les gros titres.

        Effectivement, la comparaison avec la grippe est une bonne comparaison.
        Aussi contagieux, autant (voire moins) mortel, c’est à dire très peu, ce nouveau virus devrait nous en toucher une sans faire bouger l’autre.
        10 000 morts par an, rien qu’en france, de la grippe, à comparer, sur la même période, à 300 morts dans un pays de 1 400 000 000 habitants, à l’hygiène de vie moins élevée, que ce soit au restaurant, à la maison, dans les hopitaux (je le sais, je baigne dans ce milieu chinois depuis longtemps, en France et en Chine).

        Les entreprises, dont les compagnies aériennes, sont également responsables de cette psychose. Elles y cèdent comme tout le monde, de peur qu’on leur reproche de n’avoir rien fait si jamais un de leurs employé venaient à contracter le virus. Alors qu’un employé d’air france risque plus de mourir de la grippe refilé par son cousin lors d’un repas de famille en France, que du coronavirus, lors qu’une escale à Wuhan.

        On ne nous précise pas si ces « rapatriés » (quel mot !!) sont volontaires ou pas.
        Il me semble que Wuhan est une ville très industrielle et que de nombreuses entreprises françaises y sont installées. Bien plus que 200+250 français y habitent. Ceux qui y restent seraient-ils les plus raisonnables ?

      • Claudine Clostermann

        Certes, Jean-Mi, il y a une ambiance de panique globale mais elle est liée au fait que, pour l’instant, la médecine n’a pas trouvé de remède contre ce virus. Pour la grippe, il existe un vaccin, pour le rhume sévère, il y a des antibiotiques, pour les accidents de la route, il y a le contrôle du comportement des conducteurs….etc. Il ne convient pas de condamner les personnes qui ont peur, parce-qu’elles sont en face de l’inconnu, et l’être humain a besoin de savoir et comprendre. Pour ma part, je suis vaccinée contre la grippe….mais pas pour d’autres causes de décès et elles sont nombreuses. De toutes les façons, il faut bien mourir de quelque-chose !!!

  • Jacques

    Un A380 pour 250 pax… La France a les moyens…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.