Accueil » Croissance de +14% du trafic passagers de Nantes

Croissance de +14% du trafic passagers de Nantes

Nantes dans l'attente du rapport des trois médiateurs… © F. Vigouroux / Vinci Airports

L’aéroport de Nantes a franchi le cap des 5 millions de passagers le 21 novembre 2017. A quelques jours de la remise du rapport des 3 médiateurs, les excellents résultats de l’actuel aéroport offrent des arguments aux partisans de Notre-Dame-des-Landes.

En 2016, l’aéroport de Nantes avait atteint à peine 4,8 millions de passagers, sur une pente ascendante de +7,8% toutefois. En 2017, la barre des 5 millions a été franchie avant la fin novembre. Sur les dix premiers mois de l’année, l’aéroport nantais affiche une croissance de +14% liée à une offre qui explose et qui s’appuie sur une dynamique régionale.

En 2017, trois nouvelles compagnies régulières ont démarré leur activité : British Airways (Londres Heathrow), Lufthansa (Munich) et Chalair (Bordeaux, Pau...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

23 commentaires

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Répondre
  • Croissance ou pas, il ne sagit pas de s opposer pour s opposer.
    Rappel : L aeroport NDDL est un projet de CDG 3 et non un NA+ comme bveaucoup l imaginent. Ce projet servira a desengorger CDG et pas Nantes Atlantique. NDDL sera simplement l aeroport du grand « ouest parisien’. L interet de Vinci d agrandir NA est nul compare a celui qu offre les marches d une superplateforme comme NDDL.
    Tout impact quel qu il soit sur un ecosysteme a ses repercussions sur l humain. Que nous soyons pour ou contre ce projet, mere nature nous presentera la note comme elle a commence de le faire. Les mauvais eleves en paient deja le prix fort,la Chine en est l un d eux, les autres suivent. L industrialisation excessive tue , on le sait. Les lobbies nous mentent, tantot le diesel, tantot le lait etc, on le sait. Les pics de pollution en France chaque annee font des milliers de victimes. Peut etre serez vous l une d entre elles ou pis encore laisserez vous cette note a vos enfants.
    La conscience surpasse la race humaine sans parti pris.

    Répondre
    • (Le Monde 18/02/2016) Notre-Dame-des-Landes : l’histoire de « la plus vieille lutte de France » en 6 actes (extraits)
      …La réalisation de l’aéroport est alors prévue pour 1985, avec des prévisions de 5 à 9 millions de passagers à l’horizon 2000 — alors que l’aéroport de Nantes-Atlantique atteignait 4,15 millions de passagers en 2014 SEULEMENT. Chocs petroliers, arrivée en 1989 du TGV à Nantes, trafic aérien balbutiant… LE PROJET NE SUSCITE GUERE PLUS DE PASSION. A peine ressurgira-t-il en 1994, à l’occasion d’un autre (très long) débat sur la construction d’un troisième aéroport parisien pour désengorger ceux d’Orly et de Roissy. L’occasion rêvée, pour les partisans… A leur tête, le député PS et maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault, défend alors cette OPPORTUNITE « de raccrocher à l’Europe nos régions, qui se sentent à l’écart des grands flux économiques du continent »…Désormais, le maire de Nantes argue de son côté que ce projet permettrait d’éviter la saturation de l’aéroport Nantes-Atlantique, d’assurer la sécurité des Nantais, de créer « quatre mille emplois » et d’ ELEVER NANTES AU STATUT DE ‘VILLE DE GRANDS EVENEMENTS, DE CONVENTIONS ‘…

      Répondre
    • Vous mélangez tout: dans 10 environ on pourra enfin parler d’autonomie énergétique dans les foyers. On aura beaucoup plus de véhicules électriques et les énergies nouvelles sont déjà les coqueluches des startups et le busoness de demain, grace notamment à des génies tels que Elon Musk. Mais les avions on en a encore pour quelques dizaines d’années et d’ailleurs prendre l’avion à Nantes dans un aéroport environnemental réduit l’empreinte carbone plutôt que de transiter par un autre aéroport. D’autant qu’on a jamais vendu autant d’avions! Ce sont les faits!

      Répondre
      • @Mopiti On nous vend de l aeroport écologique. Le reve « Haute Qualite Environnementale’. PUISQU ON VOUS LE DIT! Vraiment? Et d ou proviennent les millions de metres cubes de sable qui servent a la fabrication du beton? EEUUHH
        Le nucleaire etait prevu propre et sans danger ! Aie! On vient encore de s en prendre….
        Les faits: La fabrication entraine une pollution et souvent egalement son recyclage. Les constructeurs n ont jamais autant vendu d avions. Les avions sont de moins en moins polluant , necessite oblige car le trafic aerien est de plus en plus dense. ‘Rien ne se perd, rien ne se cree, tout se transforme (Lavoisier)…

        Répondre
  • L idee de NDDL date de 1961 donc rien de neuf. Alors pourquoi tant d empressement? En France on adore les statistiques. Outil pratique et manipulable dans tous les sens. Des chiffes magiques qui tombent une semaine avant la fameuse date. Coincidence… L argent public ne coule pas a flot mais l action Vinci se porte bien. NDDL a attendu jusqu ici et devrait encore attendre n en deplaise aux actionnaires. En democratie l interet public passe devant l interet prive. Seulement la nature a autorite sur l homme. Ce projet ne concerne pas seulement des humains et un aeroport en Bretagne mais la destruction d un ecosysteme important. Le monde juge la France sur ses actes.

    Répondre
    • Un écosystème important?! Il ne faut peut être pas exagérer non plus! D’ailleurs NA est enclavé par 3 zones naturelles bien plus riches!
      Quand au coût, au moment où pour une fois tout le monde s’accorde sur l’urgence(mis à part quelques utopistes ou idéalistes), il faudrait plus de 10 ans pour aménager NA, avec certainement un refus, et cela coûterait bien plus cher! Il faudra ajouter les indemnités à reverser à Vinci, les procès perdus d’avance contre élus, citoyens, SMA, indemniser la perte d’exploitation durant les travaux à tous les acteurs de l’aéroport…. il y a manque de réalisme et d’objectivite Toujours aussi flagrant sur ce dossier: informez vous et efforcez vous de rester objectif et réaliste, bon sang!

      Répondre
  • L’article evoque une saturation. Il m’arrive 3 ou 4 fois par an de venir a Nantes et chaque fois je vois un aeroport desert. Le contraste est saisissant quand la veille on a decolle de LAX. Cet argent pressenti pour ce projet megalo serait bien utile a CDG ou les temps de roulage et d’attente l’arrivee des vols transatlantiques est pire qu’a JFK qui est la reference en matiere de saturation.
    Pour memoire LGW et San Diego traitent 30 millions de pax par an avec une seule piste, alors Nantes avec 5 millions de pax est encore loin du compte surtout que la croissaance va se tasser.

    Répondre
    • On ne peut pas comparer l’incomparable. Aujpurd’hui Tout le monde dit qu’il est urgent et nécessaire de faire quelque chose, que ce soit le dernier rapport sous Hollande, formel uniquement sur l’urgence Et la nécessité, jusqu’au pdg Air France la semaine dernière qui, malgré son fonds de commerce à défendre, affirme que cela devient alarmant! Ceux qui voudraient que les choses demeurent ainsi sont toujours les mêmes: quelques égoïstes qui cherchent à conserver et défendre leurs intérêts personnels …

      Répondre
  • Peut on garder la France , voire la Planète encore un peu Verte ,au lieu de tout bétonner ?
    J ai vu encore des terres agricoles disparaitre autour de Brétigny , alors qu ils auraient pu construire sur les vieilles pistes bien sur célèbres grâce au CEV !
    Les Nantais semblent désirer un aéroport transatlantique , il y aurait la possibilité de rallonger Saint Nazaire a 3000 mètres dans leur port industriel , un peu comme a Genes Genova , les frogs coasseraient en paix a NDdL !

    Répondre
    • L’idee N’est pas de tout bétonner, mais de déplacer un aéroport qui sera classé Haute Qualité Environnementale, qui ne sera plus enclavé entre 3 zones Natura 2000, qui provoquera infiniment moins de nuisances et qui consommera 10 fois moins d’energie Par passager!

      Répondre
  • Cette façon de s’opposer par principe au transfert de Nantes-Atlantique à Notre Dame des Landes exprime bien ces passions tristes qui coupent les jambes de notre pays.

    Il y a fondamentalement ce présupposé que « les élus sont tous pourris » que les entreprises comme Vinci nous « sucent le sang » et à partir de là on brandit les arguments les plus ridicules pour « démontrer » (comme les enfants savent démontrer !) que ce projet est « un grand projet inutile » (puisqu’on vous le dit, qu’on le répète sans cesse comme un mantra, ça doit bien être vrai à force ? non ?)

    Je fais pour ma part le constat qu’aucun des opposants n’est jamais capable de donner des arguments qui ne soient pas « captieux », qui ne se contredisent pas, qui tiennent compte de la vérité des faits. On entend encore des citoyen lambda (souvent étrangers à la Loire-Atlantique) porter des arguments que les opposants professionnels ont abandonné eux même tellement ils étaient mensongers (par exemple : « on va couvrir de béton 1700 hectares de terres agricoles » : mensonge éhonté : l’essentiel de l’emprise sera en espaces naturels ou en terres cultivées)

    Il n’y a qu’une seule raison d’être compte ce transfert, c’est adhérer à l’idée de la décroissance, ce qui se respecte complètement, pour autant qu’on l’assume et qu’on ne biaise pas les informations factuelles. (comme de prétendre que le nombre de mouvements va baisser : chacun peut comprendre que plus on ajoute des lignes, plus il y a d’avions !)

    Répondre
    • Cette façon d’être pour, par principe, le transfert de Nantes-Atlantique à Notre Dame des Landes exprime bien ces passions tristes qui coupent les jambes de notre pays.

      Il y a fondamentalement ce présupposé que « les élus sont pour l’intérêt général » que les entreprises comme Vinci sont « philanthropes » et à partir de là on brandit les arguments les plus ridicules pour « démontrer » (comme les enfants savent démontrer !) que ce projet est « un grand projet utile » (puisqu’on vous le dit, qu’on le répète sans cesse comme un mantra, ça doit bien être vrai à force ? non ?)

      Je fais pour ma part le constat qu’aucun des défenseurs n’est jamais capable de donner des arguments qui ne soient pas « captieux », qui ne se contredisent pas, qui tiennent compte de la vérité des faits. On entend encore des citoyen lambda (souvent étrangers à la Loire-Atlantique) porter des arguments que les opposants professionnels ont abandonné eux même tellement ils étaient mensongers (par exemple : « le trafic à Nantes-Atlantique arrive à saturation !  » : mensonge éhonté : une multitude d’aéroports dans le monde gère 2 fois plus de trafics que Nantes, avec une seule piste).

      Il n’y a qu’une seule raison d’être pour ce transfert, c’est adhérer à l’idée de la croissance infinie, ce qui se respecte complètement, pour autant qu’on l’assume et qu’on ne biaise pas les informations factuelles. (comme de prétendre que le nombre de mouvements va augmenter : chacun peut comprendre qu’il n’y aura pas de lignes supplémentaires ..)

      Répondre
    • C’est extrêmement bien résumé! J’ajouterais que J’attends avec impatience le moment où un journaliste nous livrera une enquête sur ces faits, notamment cet « atelier citoyen » composé de pilotes membres d’un syndiquat aux sombres pratiques, qui contredisent-comme par hasard- l’approche de NA face à leurs collègues non syndiqués, au financement qui pose des questions. Ils défendent surtout le fonds de commerce d’une Grande compagnie qui a le monopole sur les vols régionaux au départ des aéroports non parisiens et à une stratégie ancestrale de concentrer ses vols internationaux sur les aéroports parisiens, redoutant le nouveau développement de l’aerien Comme le fera nddl! Mais le pire, c’est que ces individus privilégient leurs intérêts personnels avant l’interet Général, voir pire, avant la sécurité… tôt ou tard, comme toujours, ça sortira!

      Répondre
  • Les dérapages des marchés publics…Vinci…le PPP… ça rappelle une émission « Cash investigation »
     » http://www.youtube.com/watch?v=6Ohjyeb8q-A

    Répondre
  • la croissance de NANTES ATLANTIQUE fournit surtout des arguments aux partisans du maintien!
    1/ On ne change pas une équipe qui gagne! et l’aéroport de NANTES gagne aussi beaucoup d’argent! (le plus rentable des aéroports français!)
    2/ Pourquoi elle gagne: hyper compétitivité, le moins cher des aéroports régionaux français la taxe d’aéroport est prévue à +50% dans le business plan de VINCI. on deviendra le plus cher, bye bye les low cost!!!!
    3/ Pourquoi elle gagne: proximité de la ville, desserte encore améliorée quand on prolongera enfin le tramway (même pas deux kilomètres!!)
    4/ Pourquoi elle gagne: excellence du service, plébiscité par les compagnies aériennes, qui l’ont désigné meilleur aéroport régional européen il y a 3 ans!
    Alors, on arrête vite ce projet délirant, et on lance enfin les mises à jour de NANTES ATLANTIQUE
    Pas besoin de centaines de millions de subventions, une aérogare low cost çà coute moins de 20 millions, la remise à jour de la piste environ 25, et il y a une dizaine de millions d’équipements de navigation divers.
    tout çà peut être aisément auto financé par les spectaculaires profits de NANTES ATLANTIQUE

    Répondre
    • Que d’intox! c’est clair qu’on ne se refait pas …

      Le 17 janvier 2014 à 10h47 par flying frog, Nantes
      Aucun risque de saturation ni à court terme, ni à moyen terme, ni à long terme!
      Dès maintenant, le nombre de mouvements est à la baisse, cette baisse va de toute évidence s’accélérer en 2014, car la croissance du trafic sera faible, beaucoup plus faible que la croissance de l’emport (nombre moyen de passagers par vol commercial) Si la tendance se poursuit, on sera dans deux ans au niveau d’emport que la DGAC prévoyait pour 2030!

      Répondre
      • Merci! Cela démontre que tous les arguments sont bons à prendre pour les opposants. Mais je sens le vent tourner, et même la presse parisienne commence à se rendre compte de cette vaste intox qu’est la campagne de désinformation des écolos à ce sujet. Pour ma part, j’ai toute confiance dans les équipes actuelles de NA, qui seront ensuite en charge de NDDL, pour mener à bien le transfert et développer le nouvel aéroport de Nantes sur un site adapté.

        Répondre
    • Elle gagne surtout parce que la région connaît une des plus grosses croissances démographiques! Mais NA est enclavé par 3 zones Natura 2000 et sa croisssnce saturera le pont.
      Ensuite il faudrait 10 ans au moins de procédures pour aménager NA et ça coûtera bien plus cher, contrairement à certains mensonges, sans compter les indemnités à reverser à Vinci, les procès perdus d’avance, l’indemnisation des pertes d’exploitation pendant les travaux, les études, etc etc. Et avec la nouvelle réglementation on risque en plus avec quasi certitude un refus!!! Le nouvel aerriport sera 3 fois moins energivore, augmentera sa zone de chalandise de plus de 20% et surtout sera extensible. Et Vinci le 1er sait très bien qu’il sera rentable, voyons! C’drt Bien pour ça qu’il participe!!! Et il ne financera pas l’amenagment De l’actuel. Et enfin le bruit! Qui impacteta infiniment moins à NDDL et qui est un vrai problème sur le site actuel, bloquant même dès projets publics. 3 écolos, dont 1 pilote de ligne et 2 ingénieurs aux aéroports de Paris sont même pour justement pour ces raisons! Nddl se fera, c’est une certitude!

      Répondre
  • Par rapport à une infrastructure comparable comme Genève-Cointrin, ça laisse donc encore une marge de triplement du trafic passagers pour Nantes-Atlantique avant de se poser la question d’un début de saturation réelle………
    Donc un horizon de plusieurs dizaine d’années en maintenant ce rythme de progresion et compte tenu des évolutions prévues tant pour les avions que pour les infrastructures nécessaires dans l’avenir, le projet actuel est totalement dépassé et à revoir complètement avant d’envisager de goudronner le 1er m2!!!
    Ca devrait faire réfléchir!

    Répondre
    • Et si vous arrêtiez de nous sortir du Genève et du Gatwick à toutes les sauces ? Genève est systématiquement pris en référence par les opposants, mais jamais ils ne font état des millions dépensés chaque année en logistique pour optimiser la structure. Les logisticiens à Genève font des miracles… mais à quel prix ! Et n’oubliez pas que les Genevois n’ont pas d’autre choix que d’accepter cette situation, sauf à se résigner que leur cher aéroport s’exile en France, ce qui ne risque pas d’arriver ! Mais s’ils avaient eu le choix, croyez-vous vraiment que cet aéroport resterait enclavé là où il est ?

      Répondre
      • Logisticiens , Genève , Nantes , les Verts ? Ça me rappelle Nicolas Hulot clôturant Ushaillua par une balade en Beriev 22 , cette belle mouette , genre fk28 ou Caravelle a redans , en voilà une belle transversale Genève Nantes !par dessus les flots la ou il y a encore de la place !
        Car si le TGV (nucléaire) a si bien réussi ,c est parce que nous somme historiquement un pays terrien qui a bien sur invente l Avion …
        Grâces aux sillons Rhodanien et Cévenole ,le TGV roule comme dans du beurre , après la complémentarité aérienne est formidable . Ah oui , une ligne d hydravion Genève Saint Nazaire pourrait marcher a l Hydrogène , car au repos a l ancre , nos mouettes mécaniques se transformeraient en Éolienne le temps d une nuit réal provision arrive … CQFD ?

        Répondre
  • Tout a été dit sur la nécessité de transférer l’aéroport de Nantes.
    Le problème est, on le sait politique… aura-t-on enfin des responsables capables de prendre des décisions de bon sens capables de remettre de l’ordre dans le pays sans être influencés par des intérêts ou tout simplement des courants à la mode…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.