Accueil » L’aéroport de Caen se transforme

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

L’aéroport de Caen se transforme

L’aéroport de Caen enregistre en 2018 une croissance de près de +52% de son trafic passagers qui impose des investissements pour mettre les infrastructures en conformité réglementaire, mais aussi pour accompagner l’évolution de l’offre.

16.01.2019

Le domestique représente trois quarts du trafic de l'aéroport de Caen-Carpiquet. © CCI Normandie Caen

En l’espace d’un an, Caen-Carpiquet a gagné plus de 93.000 passagers. C’est énorme pour un aéroport qui est ainsi passé d’un peu plus de 180.000 passagers en 2017 à 274.000 en 2018. Il y a dix ans, le trafic dépassait à peine 100.000 passagers par an. Entre 2010 et 2016, il a connu une croissance modeste qui s’est accélérée en 2017 et a fait un bond spectaculaire en 2018. Avec la montée en puissance de Volotea (36% de part de marché) présente pour le moment sur Marseille et Toulouse à l’année et sur Ajaccio, Figari et Bastia en été, cette croissance est appelée à se poursuivre. En 2019, Volotea lance une nouvelle ligne directe pour Palma de Majorque (Espagne). En 2018, Volotea, mais aussi Hop ! (56% de part de marché) ont enregistré une progression supérieure à 50%.

Pour mémoire, Caen-Carpiquet est aussi la base principale, et le berceau, de la compagnie Chalair qui dessert trois destinations (Bordeaux, Brest et Nantes) en Beech 1900 au départ de Caen. Avec le développement de son réseau ATR, son offre locale est appelée à se développer.

Pour faire à cette envolée de son trafic l’aéroport de Caen, géré par la CCI Caen Normandie, a lancé en octobre 2018, le chantier de la mise aux normes et de l’agrandissement de son aérogare. La livraison est prévue début mars 2019. Le coût des travaux est de 780.000 €. Toutefois, le grand chantier est encore à venir.

L’allongement de la piste est à l’étude ; elle doit être portée à 2.250 m, voire 2.450 m. Cela implique le dévoiement de la RD9 qui passe à l’extrémité Est. Le coût des travaux est de 6,7 M€ pour l’allongement et de 2,1 M€ pour le dévoiement de la RD 9. L’enquête publique sera réalisée au 4ème trimestre 2019. La fin du chantier est prévue en octobre 2022.

Un commentaire

  • jean luc Langeard

    CAEN a une situation privilégiée, 222 km de Paris, un bassin d’emplois enviable, une situation géographique aérienne idéale, n’impliquant pas la congestion des arrivées sur la région parisienne … Une situation exceptionnelle par sa proximité avec la Ville de CAEN, il ne manque plus qu’une liaison rapide ferroviaire de l’aéroport à Paris, c’est géographiquement faisable .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.