Accueil » Les aéroports français au ralenti 

Les aéroports français au ralenti 

En janvier 2021, pour les deux aéroports parisiens, le trafic est en baisse de 73,5 % : CDG (-78,3%) et Orly (-62,1%). Les aéroports français du groupe Vinci reculent de 78,1%.

17.02.2021

Les mouvements des avions baissent moins fortement que le nombre de passagers d'où un effondrement des taux de remplissage. © Vinci Airports

En janvier 2021, pour les aéroports parisiens ont accueilli 2,1 millions de passagers, soit 26,8 % du trafic enregistré en janvier 2019. Paris-Charles de Gaulle a accueilli 1,2 millions de passagers en janvier 2021 (- 78,3 %) et Paris‑Orly 0,9 millions passagers (- 62,1 %). À Paris-Charles de Gaulle, seuls les terminaux 2E, 2F et 2A sont actuellement ouverts afin d’accueillir l’ensemble du trafic commercial de passagers. Le terminal 2A fermera à compter du 23 février. À Paris-Orly, seuls Orly 2 et 3 sont ouverts pour accueillir l’ensemble du trafic commercial de passagers. Sur les aéroports parisiens le nombre des mouvements d’avions est en baisse de 61,7%.

De son côté, Vinci Airports fait état d’une baisse de 78,1% du nombre de passagers sur ses 10 aéroports français. La baisse des mouvements est de 68,1%.

Le trafic total du Groupe ADP a diminué de -67,1 % sur le mois de janvier 2021 par rapport à janvier 2020 avec 8,5 millions de passagers accueillis dans l’ensemble du réseau d’aéroports gérés. Cette baisse est atténuée par l’intégration des aéroports indiens de GMR Airports. Hors GMR, la baisse du trafic groupe serait de -74,5 %. Pour Vinci Airports, la baisse globale est de 79,5%.

Retrouvez nous en podcast et vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.