Accueil » Rejet de l’augmentation des redevances aéroportuaires d’ADP

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Rejet de l’augmentation des redevances aéroportuaires d’ADP

Les compagnies aériennes françaises et étrangères, membres de la CoCoEco (Commission consultative économique) d’Aéroports de Paris (ADP), viennent de rejeter à l’unanimité l’augmentation de 2,957% des redevances aéroportuaires d’Aéroports de Paris.

26.11.2018

La FNAM rappelle que les compagnies aériennes françaises sont plus exposées à l’accumulation des coûts et des contraintes franco-françaises car elles subissent ces charges pour tous les vols au départ de leurs bases contrairement à leurs concurrents pour lesquels la France n’est qu’un marché parmi d’autres. © Aéroports de Paris

La CSTA et la CSAE, membres de la Fédération nationale de l’aviation marchande (FNAM), qui représente 95% du transport aérien français, soulignent que dans le cadre du CRE3, Contrat de Régulation Economique qui fixe le plafond d’évolution annuelle des redevances aéroportuaires (CDG-Orly) pour les années 2016-2019, les compagnies aériennes françaises et étrangères, viennent de rejeter à l’unanimité la proposition tarifaire d’ADP concernant les redevances aéroportuaires de Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly pour l’année 2019, soit 2,957 % d’augmentation par rapport à 2018, intégrant les aéroports parisiens parmi les plus chers d’Europe.

La FNAM souligne que « sur la période 2015-2017, ADP a augmenté son chiffre d’affaire aéronautique de 8%, soit une moyenne de 4% par an, alors que le trafic passager n’a augmenté en moyenne que de 3% par an sur CDG et ORY.« 

2 commentaires

  • eugene

    Simple , tous les frontaliers partent vers les aeroports etrangers et pour les autres ils prennent des vols low cost a partir d aeroports non privatises ou evitent vinci airport. Il faut boycotter les oligopoles prives

  • Jean Mermoz

    Le racket d’ADP continue.
    Après Londres, c’est la ville en Europe où les taxes sont les plus élevées. Amsterdam, elle, a baissé ses redevances. En plus, ADP pratique la double caisse, donc, c’est tout bénéfice des deux côtés. On est bien en France. N’oublions pas que l’etat français est actionnaire plus que majoritaire de cette boite et donc, s’en met plein les poches au passage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.