Accueil » Toulouse-Blagnac démarre la rénovation de sa piste 2

Toulouse-Blagnac démarre la rénovation de sa piste 2

L’état d’usure d’une des pistes de l’aéroport nécessite des travaux de rénovation qui vont être engagés le 22 juin 2020, pour une période de quatre mois. Détail des opérations, pour une remise à neuf indispensable.

21.06.2020

La réfection de la piste 14R32L de l’aéroport Toulouse-Blagnac a été préparée par les équipes d’ATB avec les sociétés d’ingénierie Egis Avia, Egis Villes & Transports et Cap Ingelec. Les travaux seront réalisés par le groupement d’entreprises Eurovia, Socotras et JDC Airports. © Philippe Garcia / Aéroport Toulouse-Blagnac

16 ans après les derniers travaux de grande ampleur pour rénover la piste 14R32L (également appelée piste 2), l’aéroport Toulouse-Blagnac va engager une nouvelle campagne de remise en état complète de cette piste située côté Airbus. Bien qu’un entretien régulier ait été mené depuis 2004, ces travaux sont essentiels pour garantir la sécurité et l’accueil des avions commerciaux ainsi que l’activité des constructeurs Airbus et ATR, affirme la direction de l’aéroport toulousain.

L’opération, d’un coût de 13 millions d’euros HT, comprendra des travaux d’infrastructure, de balisage lumineux et d’assainissement, sur la piste ainsi que sur trois taxiways (les voies de circulation permettant aux avions d’accéder aux pistes) attenants.

Programmés entre juin et octobre 2020, ces travaux seront réalisés en deux temps :

– Du 22 juin au début du mois d’août, la 14R32L (la plus proche d’Airbus) sera l’unique piste en service, afin de réaliser les travaux d’un taxiway situé entre les deux pistes. Les atterrissages et décollages seront opérés en 14R ou 32L, selon le sens du vent.

– D’août à octobre, seule la piste 14L32R (la plus proche de l’aérogare) sera en service. Durant cette période, les travaux seront effectués sur la piste fermée et les 3 taxiways. Les atterrissages et décollages seront opérés en 14L ou 32R, selon le sens du vent.

« Avec un niveau de trafic très faible, nous avons saisi l’opportunité de réduire les impacts opérationnels et environnementaux des fermetures de piste, indique Philippe Crébassa, Président du Directoire d’ATB. Ce chantier donne plus de 8.000 journées de travail aux entreprises que nous avons mobilisées et nous supervisons le dispositif sanitaire pour protéger tous ceux qui interviendront sur site. »

Retrouvez nous en podcast et vidéo

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.